Cette application qui traduit en direct la langue des signes auprès des agents SNCF

Pour faciliter la communication de personnes sourdes ou malentendantes avec les agents SNCF, une application dotée d’une traduction instantanée est actuellement testée. Une démonstration publique a été organisée ce vendredi 5 juillet en gare de Reims (Marne), en présence de Sophie Vouzelaud, Première Dauphine de Miss France 2007 et sourde de naissance.

Numéro de quai, correspondance ratée, bagage oublié… Il y a de nombreuses raisons qui peuvent nous pousser, en tant que voyageur, à nous renseigner auprès d’un agent d’accueil. Une évidence qui n’en est pas une pour les personnes sourdes ou malentendantes. En plus des espaces d’informations dédiés, une toute nouvelle application est actuellement en phase de test au sein des gares pour permettre le dialogue avec les agents SNCF.

Elle était testée pour la première fois devant un public, ce vendredi 5 juillet en gare de Reims, où une cinquantaine de personnes étaient réunies dans le cadre de la 11e édition du Festival Clin d‘Œil. Un festival international des arts en langue des signes créé en 2003, organisé tous les deux ans dans la ville marnaise. Il se déroule cette année du 4 au 7 juillet et la SNCF est partenaire.

La Première Dauphine de Miss France 2007, Sophie Vouzelaud, s’est prêtée au jeu. Elle a été filmée par un agent SNCF muni de son téléphone et de l’application. Pendant qu’elle signait en langue des signes, son interlocuteur pouvait entendre dans ses oreillettes la traduction en simultané d’un interprète sollicité à distance et connecté en moins de 30 secondes.

Signez, vous êtes filmé

Pour échanger, trois modes de communication sont possibles : langue des signes française, transcription instantanée de la parole (notamment pour que les agents répondent) et langue française parlée complétée (LfPC). “Ça m’a permis de découvrir dans quelle situation peuvent se retrouver des clients. C’est une belle découverte”, commente Olivier Cany, directeur des gares de Champagne-Ardenne, présent lors de la démonstration, avant d’ajouter : “C’est agréable de pouvoir communiquer sans avoir connaissance du langage. Ce type d’outil peut nous permettre de renforcer l’accueil d’un public qui doit se sentir pris en compte.”

Déjà utilisée dans des mairies ou les conseils départementaux, l’application créée par l’entreprise ACCEO a été rendue “nomade” et adaptée aux besoins de la SNCF afin de répondre aux principales questions posées en gare. Au terme de six mois de travail en collaboration, les deux entités aimeraient désormais que l’outil voie le jour officiellement fin 2024 ou début 2025.

D’ici là, l’idée est de tester l'application encore davantage en conditions réelles afin d’y apporter d’éventuels ajustements, notamment pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Une centaine d’agents SNCF ont d’ores et déjà pu la tester. L’objectif étant d’atteindre le millier d'employés opérationnels, en complément de leur formation spécifique obligatoire sur l’accessibilité.

Un service à faire connaître

D’après les premiers retours, “les voyageurs sourds trouvent cela intéressant et les agents, facile d’utilisation”, se réjouit Thierry Jankowski, responsable communication Clients et Accessibilité de SNCF Réseau. Il prévient toutefois : “L’information est primordiale”. D’abord dans l’entreprise, mais également auprès des voyageurs qui doivent “savoir qu’ils peuvent interpeller un agent”. D’où le test lors du festival avec Sophie Vouzelaud, suivie par la communauté, étant elle-même sourde de naissance.

“On parle de gares qui se modernisent avec les ascenseurs ou la signalétique, mais ce n’est pas seulement ça. Il y a 12 millions de personnes en situation de handicap en France et on travaille tous les mois avec les associations pour proposer des innovations", précise Thierry Jankowski.

L'outil ACCEO rejoint “Mon Assistant Visuel” mis en place depuis 2019 ou encore le service Assist'enGare, dans une volonté d’accessibilité la plus totale.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité