Collégien tué d'un coup de couteau à Reims : l'auteur des faits condamné à 15 ans de prison

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emilie Forzy

L'adolescent de 14 ans qui a tué d'un coup de couteau dans le centre de Reims, un autre collégien, scolarisé à Saint-Joseph à Reims, en juin 2021 a été condamné ce vendredi 1er juillet à 15 années de prison. Le procès se tenait pendant trois jours à huis clos au tribunal de Reims.

Dans une ambiance tendue et lourde, le tribunal de Reims, en la personne du juge pour enfants, a rendu son jugement ce vendredi 1er juillet vers 17 heures. Cette affaire mettait en cause un collégien âgé de 14 ans auteur d'un coup de couteau mortel envers un autre collégien tous les deux scolarisés à l'établissement Saint-Joseph de Reims.

15 ans de réclusion ont été ordonnés par le juge. Avec maintien en détention de l'agresseur. Assorti d'une interdiction de port d’armes pendant 15 ans, obligation de suivi socio-judiciaire de sept ans. Quatre années de prison en plus sont encourues en cas de non-respect du suivi des soins. Une inscription au fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles et violentes (FIJAIS) a été demandée. Et des dommages et intérêts devront être versées aux parties civiles.

Sonnés par l'annonce du jugement

A la sortie de l'audience, la mère d'Eloi Ann, Valérie Delattre s'est exprimée devant la presse. "Aucune peine n’est satisfaisante, mais 15 ans c’est satisfaisant, c’est bien, il fallait ça". Son mari Olivier a ajouté :  "il ne fallait pas moins que ça. Aucune peine n’effacera notre souffrance. Notre condamnation, c’est cette souffrance qui nous accompagne tous les jours, tout le temps. Quinze ans, c’est satisfaisant mais ça ne nous apaisera pas. Le manque de lui est permanent". Ils avaient demandé de la fermeté à la justice avant le procès. 

Avant le délibéré, les parents de l’accusé étaient stressés, les visages aux traits tirés. Les parents et la sœur de la victime étaient présents. Ils disent "avoir pris perpétuité, rien de pourra les réjouir ni leur rendre leur fils". L'accusé en jogging noir et blanc était sonné, tête baissée après l’annonce. Alors que la famille de la victime se tombait dans les bras en pleurs, les parents de l’accusé sont restés immobiles comme figés par l’annonce.

Eloi-Ann, le collégien tué considéré comme "très sociable, dévoué, humble, serviable, et toujours souriant" par ses proches, ne s'était jamais remis du coup de couteau qu'il a reçu à la tempe (apparemment en raison d'une moquerie adressée à son camarade qui avait publié une vidéo de rap sur un réseau social).

Les faits s’étaient déroulés rue Henri Menu à Reims, le 2 juin 2021, aux alentours de midi. Ce jour-là, le collégien de 14 ans s’était fait agresser à l’arme blanche par un autre adolescent du même âge. Hospitalisé dans un état grave au CHU de Reims, suite, notamment à des lésions particulièrement graves à la tête. Il est malheureusement mort des suites de ses blessures le 21 août 2021.