• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Le monument aux héros de l'Armée noire, une sculpture à l'histoire mouvementée

Installé au parc de Champagne, le monument "Aux héros de l’Armée noire" a été déplacé à plusieurs dizaines de mètres en octobre denier pour la venue du chef de l'Etat. / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne
Installé au parc de Champagne, le monument "Aux héros de l’Armée noire" a été déplacé à plusieurs dizaines de mètres en octobre denier pour la venue du chef de l'Etat. / © Xavier Claeys / France 3 Champagne-Ardenne

Emmanuel Macron sera à Reims ce mardi 6 novembre pour inaugurer le monument aux héros de l'Armée noire. Construit il y a presque cent ans, détruit en 1940, réinstallé en 2013, cette sculpture monumentale a enfin trouvé en octobre 2018 son emplacement définitif.

Par Marc Taubert avec AFP

Peu le savent. 200.000 soldats issus des colonies françaises d’Afrique combattent pendant la Première Guerre mondiale, la plupart faisaient partie des "Tirailleurs sénégalais". 30.000 périrent.

Le sculpteur Paul Moreau-Vauthier est chargé d’élaborer un monument pour leur rendre hommage hébergé par deux villes, Bamako (capitale du Mali) et Reims. Ils sont constitués chacun de cinq tirailleurs en bronze sur un socle dessiné par l'architecte Auguste Bluysen. Les monuments jumeaux sont inaugurés en 1924 et appelés Monument aux héros de l'Armée noire.
Le "Monument aux héros de l'Armée noire" inauguré en 1924 à Bamako (Mali). / © ISSOUF SANOGO / AFP
Le "Monument aux héros de l'Armée noire" inauguré en 1924 à Bamako (Mali). / © ISSOUF SANOGO / AFP
 

Monument détruit pendant l’occupation

Le monument de Bamako est toujours en place, mais celui de Reims est détruit par l’armée allemande en 1940. Il est remplacé en 1963 par deux obélisques et une plaque commémorative. Une reproduction du monument original, œuvre du sculpteur Jean-François Gavoty sur un socle de sa création, est inaugurée en 2013.

Le président de la République, Emmanuel Macron, rendra un hommage à ces soldats mardi 6 novembre à Reims (en soirée), en compagnie de son homologue malien, Ibrahim Boubacar Keïta.

Le lendemain se tiendra un conseil des ministres décentralisé à Charleville-Mézières à 10 heures.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les avantages de l'achat groupé de fioul

Les + Lus