Les Compagnons de Devoir ouvrent leurs portes à Muizon : “Je veux travailler avec mes mains”

Terence et ses parents sont venus découvrir ce vendredi les ateliers des Compagnons du devoir. / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne
Terence et ses parents sont venus découvrir ce vendredi les ateliers des Compagnons du devoir. / © Isabelle Griffon / France 3 Champagne-Ardenne

Du vendredi 17 au dimanche 19 janvier, les visiteurs pourront découvrir l'univers des Compagnons du Devoir à Muizon, près de Reims. L'occasion pour de nombreux jeunes de découvrir cette formation pas comme les autres.

Par Isabelle Griffon

"Tout se jouera sur l'entretien de motivation car on cherche avant tout des jeunes motivés", prévient Charlène, l'une des guides de cette opération "portes ouvertes". Autour d'elle, trois jeunes accompagnés de leurs parents écoutent attentivement les explications. En ce vendredi 17 janvier, ils sont venus découvrir l'univers des Compagnons du Devoir de Muizon, dans la Marne.

A travers la visite des différents ateliers, ils ont pu admirer le savoir-faire des apprentis compagnons. "L'atelier de ferronnerie, c'était magnifique", s'enthousiasme Audrey, 17 ans. Au point que la jeune Rémoise, en Terminale scientifique, qui envisageait de devenir peintre en bâtiment hésite désormais avec la formation de ferronnerie. "En tout cas, cette visite m'a confortée dans mon choix de devenir compagnon, admet la jeune fille. Il y a vraiment un savoir-faire. Pour moi qui suis hyper manuelle, c'est vraiment le top du top."

Sa mère qui l'accompagne approuve son choix : "Je vois qu'elle a vraiment envie de le faire, de s'investir. Et puis il y a un métier derrière alors c'est rassurant pour une maman". Promis, en rentrant, Audrey va préparer sa candidature.
A 17 ans, Audrey, accompagnée par sa maman, va préparer son dossier d'inscription pour entrer chez les Compagnons. Cette visite l'a convaincue. / © France 3 Champagne-Ardenne
A 17 ans, Audrey, accompagnée par sa maman, va préparer son dossier d'inscription pour entrer chez les Compagnons. Cette visite l'a convaincue. / © France 3 Champagne-Ardenne


Des jeunes motivés...

Cette formation est accessible dès la fin de la 3e ou après l'obtention d'un bac général ou technologique. Les apprentis alternent deux semaines de formation et six semaines de stage sur un ou deux ans, avant de partir, s'ils le souhaitent, se perfectionner dans d'autres villes. A l'issue de leur tour de France, 90% des jeunes trouvent un emploi.

"Aujourd'hui, il n'y a plus la même pénibilité qu'avant dans les métiers du bâtiment, observe Thibaut Kuhn, le directeur, ou prévôt pour les initiés, des Compagnons du Devoir de Muizon. Les gens sont assistés par des machines, il y a énormément de sécurité sur les chantiers, il faut montrer tout ça à notre jeunesse pour leur donner envie de venir."
 
 "J'en ai marre de travailler avec me tête, je veux travailler avec mes mains." Maxime, 30 ans, envisage de se reconvertir chez les Compagnons. / © France 3 Champagne-Ardenne
"J'en ai marre de travailler avec me tête, je veux travailler avec mes mains." Maxime, 30 ans, envisage de se reconvertir chez les Compagnons. / © France 3 Champagne-Ardenne


A Muizon, les compagnons du devoir forment aux métiers de charpentier, menuisier, couvreur, mécanicien, maçon, serrurier-métallier et ferronnier. D'autres formations sont dispensées sur les autres sites répartis sur toute la France. Au total, cette institution forme les jeunes à partir de 15 ans à une trentaine de métiers. "Des métiers passions, précise Thibaut Kuhn. Le jeune n'aura pas l'impression d'aller travailler le matin, mais juste de faire ce qu'il aime."

Pour certains métiers, comme couvreur, maçon et charpentier, c'est encore délicat de faire venir des jeunes, car ils sont un peu dévalorisés, alors qu'il y a énormément d'offres d'emploi.
- Thibaut Kuhn, prévôt chez les Compagnons du Devoir de Muizon 
 

... et des parents rassurés

A 19 ans, Alexis, lui, aime le contact avec le bois. Actuellement en première année de Staps "à cause de Parcours Sup", l'Ardennais envisage de changer d'orientation pour apprendre le métier de menuisier, puis celui de charpentier. "Je n'aimais pas trop l'école, admet Alexis. Par contre j'ai toujours été manuel et j'ai toujours bien aimé les métiers du bâtiment."

Entrer chez les Compagnons lui permettrait d'apprendre un nouveau métier, mais aussi de voir du pays. "Je veux beaucoup bouger dans ma vie, donc le tour de France, ça m'intéresse." Ses parents qui l'accompagnent s'avouent également convaincu par cette formation. "Les jeunes sont encadrés, il y a des règles de vie, comme les repas sans portable, c'est rassurant pour nous", confient-ils avant de se replonger dans les brochures d'information.
 
Alexis, 19 ans, est attiré par les métiers du bois. / © France 3 Champagne-Ardenne
Alexis, 19 ans, est attiré par les métiers du bois. / © France 3 Champagne-Ardenne

Chaque année, près de 300 apprentis compagnons sont recrutés à Muizon. La moitié des inscriptions se joue durant ces journées portes ouvertes qui se déroulent cette année jusqu'au dimanche 19 janvier.
 

En pratique

Les Compagnons du Devoir ouvrent leurs portes pendant trois jours:
- le vendredi 17 janvier jusqu'à 21 heures
- le samedi 18 janvier de 9h30 à 21 heures
- le dimanche 19 janvier de 9h30 à 17h30.
 

Sur le même sujet

Les + Lus