Coronavirus : de l'humour sur le web pour oublier l'épidémie et le confinement

Depuis quelques semaines, les réseaux sociaux regorgent d'images humoristiques, de dessins et de blagues sur l'épidémie de Coronavirus qui frappe le monde en ce moment. Sans oublier cette menace sanitaire sérieuse, certains internautes se lâchent pour dédramatiser l'actualité.

Mona Lisa est, elle-aussi une victime, bien malgré elle, de la lutte contre le Coronavirus - CoVid-19
Mona Lisa est, elle-aussi une victime, bien malgré elle, de la lutte contre le Coronavirus - CoVid-19 © Pixabay
À choisir l'écran, il vaut mieux regarder celui de son ordinateur, en ce moment, que celui de son téléviseur si on veut entendre parler du Coronavirus avec plus de légèreté. Depuis la mise en place d'un confinement, les mesures s'additionnent de jours en jours, et l'angoisse collective continue de monter.

Pendant ce temps, dans un monde parallèle, celui du web, un autre virus gagne les internautes : le rictus de premier degré, une forme d'humour contagieuse qui se partage plus que jamais. Ce serait donc ça le médicament miracle du moment : une bonne dose de rigolade, un dessin humoristique, un photo-montage sur un jeu de mot bien senti ou des vidéos décalées.
 

Fallait pas s'appeler Corona

Si vous aviez eu la bonne idée de baptiser votre animal de compagnie"Corona", lors d'un séjour en Espagne l'été dernier, sa vie va devenir compliquée ces prochains jours. Tout est bon dans l'intitulé du virus pour trouver un racourcis rigolo sur le web. Et rien n'y échappe. La célèbre bière Corona, par exemple, en fait les frais cette semaine encore avec des jeux de mots, discutables, et une publicité dont la maison mère se serait certainement bien passée.
Les actions de la société Constellation Brands qui distribue la bière Corona ont chuté de plus de 8% cette semaine à New York.
Sur une autre page Facebook, c'est la mythique Toyota Corona qui voit sa catégorie suplantée du terme virus, les propriétaires en sont certainement malades. 

Un virus qui avance masqué

Les petits génies du montage et du trucage font des milliers de vues avec de simples photos retravaillées et un peu d'imagination. Le port du masque en cette période de doute inspire les artistes du copier-coller, et le résultat fait sourire sur la toile.
Dans l'Aube, la page du Petit Aubois s'amuse aussi avec ce virus. En dénonçant la fermeture des restaurants chinois, puis italiens. "Coronavirus, ça commence à bien faire, si tu touches à l'andouilette au chaource, ça va chier". 
 

Un humour bien gaulois

"Par Toutatis!" comme dirait Astérix notre célèbre gaulois, "Ils sont fous ces romains!". Voilà qu'on découvre, dans notre collection de bandes dessinées préférée, que Coronavirus y jouait déjà un rôle avant l'heure. En 2017, dans l'album Astérix et la Transitalique, les créateurs et dessinateurs de l'histoire, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, parlaient déjà d'un certain Coronavirus, un pilote de char romain bien intrépide.  
extrait de l'album Astérix et la Transitalique de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.2017. image capture Twitter.
extrait de l'album Astérix et la Transitalique de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad.2017. image capture Twitter. © Astérix et la Transitalique de Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. image capture Twitter.


Même confiné, s'échapper par le rire

Pour oublier le confinement, certains internautes rivalisent d'ingéniosité. L'activité physique en extérieur est l'immité au strict minimum ? Pas un problème pour cet internaute, qui s'est créé un triathlon maison :
 

Et pour ceux qui ne tiendrait pas une semaine sans aller faire la fête, la fête peut aussi venir jusqu'à chez eux : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société humour sorties et loisirs