Coronavirus. Les pompes funèbres de Reims maintiennent leur activité

Les pompes funèbres maintiennent leur activité en cette période de confinement mais dans des conditions particulières comme ici chez Roc-Eclerc, à la Neuvillette, à Reims. / © Véronique d'Haese - Roc-Eclerc Reims
Les pompes funèbres maintiennent leur activité en cette période de confinement mais dans des conditions particulières comme ici chez Roc-Eclerc, à la Neuvillette, à Reims. / © Véronique d'Haese - Roc-Eclerc Reims

Les agences de pompes funèbres continuent d'accompagner les familles de défunts. Les obsèques sont maintenues mais sous conditions. Public interdit ou restreint, cérémonies religieuses annulées, fleurs introuvables, on fait le point à Reims.

Par L.L

Il y avait énormément de monde, ce mardi matin, dans les cimetières de Reims. De quoi surprendre le responsable du service "cimetières et état civil" de la ville. Se recueillir avant un moment indéterminé. A midi, la France entrait à son tour en confinement général pour limiter la propagation du Covid -19.

Comment vont se dérouler les obsèques ? Sont-elles maintenues ? Et dans quelles conditions ? Véronique d'Haese, responsable des agences Roc-Eclerc à Reims nous répond.

Les entreprises de pompes funèbres ont des dérogations. Les magasins restent accessibles mais sur rendez-vous avec un minimum de personnel sur place. Lors des entretiens, le nombre de personnes est limité à trois par famille, deux pour les visites dans les salons funéraires "les gens ne se croisent pas" précise Véronique d'Haese.

 
 
Tout cela demande beaucoup d'organisation, de présence, d'engagement, "les familles ne comprennent pas toujours" regrette-t-elle. "On est bien équipé mais on manque de masques, on devrait être livré prochainement, on l'espère. D'ordinaire, à l'agence, on est cinq. Avec les mesures du gouvernement, maintenant il n'y a plus q'une personne et moi-même. Les autres sont confinés et mis à disposition si besoin. On gère par téléphone avec les familles. Mais la crise sanitaire que traverse actuellement la France a d'autres répercussions. "tout ferme, tout s'enchaîne, on ne trouve plus de fleurs, par exemple". 
 

Quid des cérémonies religieuses ?

Ce matin, une cérémonie religieuse a eu lieu à Cernay-lès-Reims. Seuls les parents les plus proches ont pu y assister. Dans un communiqué, la préfecture de la Marne indique qu'un rassemblement "de moins de 20 personnes est autorisé sur le lieu de culte, d'inhumation ou jardin du souvenir". Si cérémonie, il y a. Les représentants de cultes peuvent refuser d'ouvrir leurs portes. Entre jeudi et les premières annonces d'Emmanuel Macron et aujourd'hui, certains évêchés refusent toute célébration "mais des prêtres ou des laïques se déplacent parfois dans les cimetières. Cela permet de personnaliser les cérémonies" ajoute Véronique d'Haese.
 

Le crématorium de Reims est fermé au public

Difficile de faire son deuil dans ces circonstances. Le crématorium de Reims est fermé au public mais les actes techniques de crémation sont maintenus, sans la présence des proches, donc. Les cercueils sont, bien sûr, désinfectés, les mesures de protection respectées. 

Les cimetières de Reims sont, pour l'heure, toujours ouverts, de 14h à 17h, indique la municipalité. Lors des enterrements, les familles doivent respecter les distances de sécurité et le nombre limité de proches autorisés à se rendre au cimetière. 

Les pompes funèbres ont une mission de service public. La responsable de Roc-Eclerc à Reims, Véronique d'Haese, tient à saluer son équipe mobilisée, en ces temps difficiles. Un soutien sans faille, qui lui permet, aussi de faire face.
 

Sur le même sujet

Les + Lus