Coronavirus : à Reims, un soignant remercie les Français qui les soutiennent en chanson

Un médecin anesthésiste rémois a publié deux clips musicaux, dont l'un pendant le confinement et un autre le 5 juin pour remercier les Français de leur soutien envers le milieu médical. Et témoigner de l'engagement des soignants. 
Le clip a été tourné en partie devant le monument dédié aux infirmières à Reims
Le clip a été tourné en partie devant le monument dédié aux infirmières à Reims © Capture écran Youtube - Beny Charbit

Le Dr Beny Charbit, n’est pas seulement anesthésiste et professeur au CHU de Reims, il est aussi passionné de musique. Alors qu’il était chez lui, un soir début avril, peu après 20 heures, il a visionné la vidéo d’un chanteur qui parlait de l’inspiration : "Il disait qu’il fallait la puiser dans notre quotidien et se crée une émotion en nous. Je venais d’entendre les applaudissements de soutien aux soignants, et je me suis dit que j’avais envie d’écrire là-dessus. J’ai écrit une première version et je l’ai envoyé à mon amie Julie, qui n’est pas soignante, mais chanteuse pour qu’elle m’accompagne sur le morceau."

 


"Je trouvais important de remercier les gens comme ils le font avec nous en respectant le confinement et en nous applaudissant. Bien sûr, il y a toujours des cas à part qui ne feront preuve d’aucune compassion envers les soignants, mais globalement cette crise permet selon moi de révéler une forme de solidarité humaine. J’ai le sentiment que les gens ont compris que le confinement n’était pas une entrave, mais un moyen de se protéger et si ce n’est de se protéger soi-même, de protéger les autres. Raison pour laquelle il me semble être mieux pris. Depuis que j’ai posté la chanson, j’ai déjà reçu beaucoup de messages de remerciement et de soutien de la part des gens et ça fait du bien actuellement. Se remercier est nécessaire chaque jour, mais encore plus en ces temps de crise sanitaire", ajoute le Dr Beny Charbit.

Un avis que partage Julie Jacquot, jeune chanteuse qui a tout de suite accepté de chanter en duo avec le médecin rémois : "Le texte est très beau, j’ai été touchée par les paroles et je trouve également important de partager ce genre de moment positif actuellement." 

 

En tant, qu’anesthésiste-réanimateur, les patients nous voient souvent uniquement comme celui qui les endort avant une opération, il est rare que nous soyons remerciés ! 
- Dr Beny Charbit, Anesthésiste réanimateur

L’enregistrement s’est d’abord fait à distance : "Julie est une chanteuse professionnelle avec une très belle voix grave qui collait bien à mon texte à mon sens. Je ne suis pas chanteur, j’appréhendais donc un peu le rendu final. Mais finalement d’après les mixeurs indépendants qui se sont occupés de notre chanson, l’émotion dans ma voix compensait mon manque d’assurance. J’étais vraiment touché de chanter ce texte et d’être écouté par les gens. En tant, qu’anesthésiste-réanimateur, les patients nous voient souvent uniquement comme celui qui les endort avant une opération, il est rare que nous soyons remerciés. Là, notre travail en réanimation est reconnu et ça fait du bien, je suis donc heureux de pouvoir partager ma joie et je tiens également à remercier les personnes qui réagissent très positivement à ma vidéo et m’envoient des messages. Ils sont en grande partie affichés sur les murs de notre salle de pause au CHU. Ils nous donnent la force de continuer."

Début juin, Beny Charbit, a réitéré avec un nouveau clip, enregistré notamment près du monument dédié aux infirmières, à Reims. Mais aussi dans différents lieux emblématiques de la cité des sacres. Ce morceau est intitulé "Là pourvous". Il rend hommage aux soignants et à leur dévouement. Ce 5 juin, Jean Rottner, le président de la région Grand Est, lui-même médecin urgentiste à Mulhouse, a salué la démarche dans un tweet. "Bravo à @CharbitBeny, un réa poète et musicien. Dans la région Grand Est, on a traversé cette épidémie tous ensemble. Juste merci et respect".

Là pour vous. Beny Charbit.


Un élan de positivité et de soutien que le médecin encourage à poursuivre. Toute personne souhaitant partager un dessin, un poème ou juste un petit mot pour les soignants de l’hôpital de Reims peut les envoyer au CHU, ils seront tous affichés en salle de pause de l’unité Covid-19.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société solidarité musique