• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Deux jeunes Marnais à l'assaut du 4L Trophy

Thomas et Gauthier ont déniché et pris en main cette vieille 4L. / © Teddy Caruel / France 3 Champagne-Ardenne
Thomas et Gauthier ont déniché et pris en main cette vieille 4L. / © Teddy Caruel / France 3 Champagne-Ardenne

Ce jeudi 21 février, 2 200 étudiants s'élanceront de Biarritz jusqu'à Marrakech en route pour le 4L Trophy. Parmi eux, les Marnais Gauthier et Thomas vont participer à ce raid hors du commun. Une aventure pour laquelle ils se préparent depuis plus d'un an.

Par IG

A 19 ans, Gauthier et Thomas se connaissent depuis près de dix ans. Une amitié forte et sincère dont ils se serviront pour aller au bout du 4L Trophy, ce raid automobile et solidaire qui vise à distribuer des fournitures scolaires au Maroc. "C'est une aventure qu'on ne fera qu'une fois dans notre vie. Le faire avec son meilleur pote, c'est toujours plus sympa", confie Thomas Lajoie, le copilote, à quelques jours du départ.

Ces deux étudiants en BTS agronomie et production végétale sont partis ce lundi pour Biarritz où sera lancé le jeudi 21 février le départ officiel du 4L Trophy 2019. Un périple de près de 6.000 kilomètres sur les routes de France, d'Espagne et sur les pistes du Maroc. Onze jours de débrouille, d'ensablements inévitables, de solidarité et de liberté absolue à bord de la mythique voiture Renault.
 

"Livré à nous-mêmes"

"On est livré à nous-mêmes avec une voiture qui n'est pas adaptée pour ce genre de raid, explique Thomas. On doit se débrouiller et s'aider entre équipages pour effectuer la totalité du raid et terminer tous ensemble." L'arrivée est prévue le 3 mars à Marrakech.

Grâce à l’association Enfants du désert et la Croix Rouge française, cette course étudiante a permis l’ouverture d'une trentaine d'écoles et la scolarisation de nombreux enfants marocains.

Gauthier et Thomas préparent ce raid solidaire depuis un an et demi. "On a créé une association pour pouvoir recevoir des fonds vis à vis de nos sponsors, explique Gauthier Bouy, le pilote. On a bouclé notre budget qui est de 8.500 euros, ce qui comprend les frais de carburant, d'inscription et d'achat de la 4L."
 

La famille en soutien

Avec l'aide d'un de leur sponsor, ils ont déniché une 4L, appris à la prendre en main et surtout à la réparer. Si le chassis est parfait, le moteur et le système de freinage ont notamment été changés. Des plaques de sécurité ont aussi été installés pour éviter de casser la mécanique sur les pistes cahotiques et ensablées.

Guillaume, le père de Gauthier, leur file des coups de main depuis le début. "Je les aide pour la mécanique. Ici, il y a du matériel donc on a pu bricoler." Une aventure que cet agriculteur vit par procuration. "A mon époque, ça n'existait pas, donc je n'ai pas pu le faire, mais c'est vrai que j'aurais énormément aimé faire ce gendre de raid." Dans quelques jours, les deux amis transformeront leur rêve en réalité.
 

Sur le même sujet

"Aider cette belle jeunesse"

Les + Lus