Cet article date de plus de 3 ans

France Bleu Champagne-Ardenne n'est plus en mesure de diffuser ses programmes normalement

Nos confrères de France Bleu Champagne-Ardenne ont été obligés de raccrocher leur antenne sur les programmes nationaux. Suite à une panne générale du système de climatisation de la station installée à Reims, les serveurs de diffusion ont lâché ce jeudi matin.
© Jean-François Frey / MaxPPP
Un défaut du système de climatisation est survenu après une maintenance de l’installation de refroidissement des installation techniques. Le local où sont installés les serveurs de production et diffusion n’ont pas résisté à cette montée de température et se sont coupés, sans pouvoir redémarrer, malgré la mise en place de climatiseurs portables installés pour l’occasion.

Ce jeudi matin, seules quelques émissions ont été diffusées avant que le système ne tombe définitivement en panne. La température étant trop élevé (jusqu’à 45° dans les locaux), en accord avec la direction nationale de France Bleu, le directeur de la station de Reims a décidé de renvoyer le personnel chez lui.

Plus de 45° dans les locaux

Dans une lettre ouverte (à lire cidessous), les salariés demandent à ce "que les conditions techniques et de travail soient rétablis de façon pérenne afin de pouvoir reprendre, dans la durée, leur travail de service public. [...] Depuis hier, on relève entre 31 et 46 degrés (en salle de repos), plus de 50°c dans le local serveurs, dans les cellules KB et plus de 80°c dans les machines. Certains salariés font des malaises en raison de cette chaleur excessive, à laquelle nous sommes exposés toute la journée. Aucune fenêtre ne peut s’ouvrir. Nous sommes dans un bocal. Les ventilateurs et l’eau à disposition ne compensent pas cette pénibilité de travail.
Ce matin, un salarié a fait un malaise avec perte de connaissance qui a nécessité l’appel au 15."
© France 3 Champagne-Ardenne

Contactée par téléphone ce jeudi, la direction de la chaine de radio nous indique que tout est mis en œuvre afin de reprendre l’antenne régionale dans le meilleur des cas vendredi, en journée.

Selon nos informations, un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) extraordinaire sera organisé la semaine prochaine. L'inspection du travail est saisie.

Toute l’équipe de France Bleu Champagne-Ardenne est désolée ne pouvoir assurer la diffusion de ses programmes, ni de pouvoir répondre au téléphone, hors d'usage.

 

Les salariés s’exaspèrent de la situation dans une lettre ouverte envoyée a Mathieu Gallet, directeur de Radio France
Lettre ouverte de 100% des salariés de France Bleu à REIMS.
France Bleu Champagne-Ardenne a cessé d’émettre ses programmes locaux depuis ce matin 9h59.
Ces derniers jours, la température est de 30 à 32 degrés dans toute la radio.
Depuis hier, on relève entre 31 et 46 degrés (en salle de repos), plus de 50°c dans le local serveurs, dans les cellules KB et plus de 80°c dans les machines.
Certains salariés font des malaises en raison de cette chaleur excessive, à laquelle nous sommes exposés toute la journée.
Aucune fenêtre ne peut s’ouvrir. Nous sommes dans un bocal.
Les ventilateurs et l’eau à disposition ne compensent pas cette pénibilité de travail.
Ce matin, un salarié a fait un malaise avec perte de connaissance qui a nécessité l’appel au 15.
Ce problème de climatisation persiste depuis des années, et ce n’est pas faute d’avoir alerté. Or, le déménagement de la radio n’est prévu qu’en 2020.
Coupures d’antenne, de standard…
La chaleur et la mauvaise efficacité de la climatisation engendrent des problèmes techniques.
Le 21 juin après-midi, l’un des serveurs dédié à la diffusion a sauté et a interrompu l’antenne.
Ce matin, un autre serveur est tombé en panne et nous ne pouvons plus utiliser les téléphones fixes.
Les salariés demandent à ce que les conditions techniques et de travail soient rétablis de façon pérenne afin de pouvoir reprendre, dans la durée, leur travail de service public.
Il devient URGENT de déménager
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
médias économie