Cet article date de plus de 3 ans

Grand format. A Reims, la solidarité entre étudiants s'organise

L'Aserca, l'association de solidarité des étudiants de Reims Champagne-Ardenne, est une association de l'université de Reims qui soutient les étudiants les plus démunis. Elles proposent des aides alimentaire, au logement ou vestimentaire.
Une fois par semaine, c'est le même rituel. Ahmed Tara, président l'Aserca, l'association de solidarité des étudiants de Reims Champagne-Ardenne, se rend à la banque alimentaire de la Marne. Lui et son équipe d'étudiants bénévoles collectent de quoi nourrir les jeunes les plus précaires de l'université de Reims.

"Sans une bonne alimentation, on ne peut pas réussir ses études"​


L'aide alimentaire est la principale activité de l'Aserca. Cette association de solidarité étudiante montée par Ahmed en 2004. A cette époque, encore doctorant en physique à la fac, il crée le tout premier dispositif géré par des étudiants pour des étudiants à Reims. Aujourd'hui Ahmed est maître de conférences à l'IUT. Il considère que l'aide alimentaire est "un réel besoin, parce que sans une bonne alimentation, on ne peut pas réussir ses études sereinement".



Avec le fruit de leur collecte, ces étudiants organisent un grand repas dans les locaux de l'association. Tous les dimanches, ils sont une trentaine à cuisiner et apporter du soutien à leurs camarades de fac. Une partie des denrées est également destinée aux rayons de l'épicerie sociale et solidaire.



Zakaria est étudiant en génie civile. Pour lui, donner de son temps à l'Aserca, "c'est normal". Et "avoir une vie associative, me présenter aux étudiants, aux parents… Cela me permet d'avoir plus d'aisance et de créer un réseau".

Une entraide "circulaire"


L'entraide circulaire. Un concept qui peut paraître un peu flou de prime abord. Pourtant, c'est la devise de l'association : ceux qui reçoivent, donnent à leur tour. Certains bénévoles comme Mélissa ont d'abord été bénéficiaires.

Quand je suis arrivée je ne connaissais personne, j'ai vraiment apprécié leur aide. Ils m'ont même aidée à déménager. Cela fait plaisir de donner comme ça m'a fait plaisir de recevoir.


Jusqu'à 500 étudiants aidés chaque année​


Avec le soutien financier de la ville et l'apport logistique de l'université, ces bénévoles proposent aussi un secours vestimentaire, des aides à l'hébergement et luttent contre l'isolement.

Au total, l'Aserca peut aider jusqu'à 500 étudiants chaque année. Parmi eux, 60% viennent pour la nourriture, les 40% restant pour l'ameublement, l'aide au logement ou d'autres problèmes plus spécifiques.



Ahmed est en contact permanent avec les assistantes sociales de l'université. Ensemble, ils essayent de trouver des solutions à chaque situation. Leur but : que les étudiants les plus démunis n'abandonnent pas leurs études.

Sans généraliser, par rapport aux étudiants reçus, ils veulent arrêter leur cursus. Le but est alors de les remotiver pour qu'ils poursuivent leurs études.

analyse le président de l'Aserca.



Anna et Fatima sont deux étudiantes aidées par l'association. Elles retrouvent Ahmed à la sortie de leurs cours. Fatima a été victime d'une escroquerie sur Internet. Anna, quant à elle, n'a pas pu bénéficier de l'aide au logement à cause de problèmes administratifs :

Je me disais que non, il y a pire. C'est ma sœur qui m'a convaincue que ma situation était critique. Et finalement, ça m'ôte une grosse épine du pied financièrement. Je me suis très vite rendu compte que ça pouvait très vite monter au niveau des prix.


Encore en situation précaire, toutes deux veulent à leur tour soutenir d'autres étudiants. Un nouvel exemple d'entraide circulaire, cette notion si chère à Ahmed.

► ​Retrouvez le reportage de Cécile Banasik et Antoine Laroche

durée de la vidéo: 04 min 53
A Reims, la solidarité entre étudiants s'organise ©France 3 Champagne-Ardenne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société solidarité social économie