EN IMAGES. À Reims, les rues remplies ce premier weekend de déconfinement

Ce samedi 16 mai, le beau temps et le déconfinement ont joué en faveur des commerçants rémois. Les habitants de la cité des sacres ont profité de cette journée estivale pour faire leurs emplettes.
La rue de Vesle, samedi 16 mai, premier weekend du déconfinement à Reims
La rue de Vesle, samedi 16 mai, premier weekend du déconfinement à Reims © Florence Morel / FTV
"Ça fait du bien." Un soleil radieux, une légère brise pour ne pas trop souffrir de la chaleur et un déconfinement bien amorcé. Ce samedi 16 mai, tous les ingrédients d'une journée réussie étaient réunis pour les Rémois, qui sont sortis nombreux et pas toujours masqués.
 
Un samedi ensoleillé presque comme les autres, sauf pour les terrasses de café qui restent fermées place d'Erlon à Reims
Un samedi ensoleillé presque comme les autres, sauf pour les terrasses de café qui restent fermées place d'Erlon à Reims © Florence Morel / FTV


Pour ce premier weekend de déconfinement, les bords du canal, la rue de Vesle, la place d'Erlon et les hautes promenades fraîchement refaites accueillaient du monde. D'une part, certaines familles heureuses de profiter du soleil et de pouvoir sortir sans attestation. De l'autre, des Rémois affirmant n'avoir pas mis le nez dehors pendant deux mois et soulagés de pouvoir à nouveau profiter du centre-ville. "Beaucoup de gens portent des masques", a noté un quarantenaire, patientant devant une célèbre enseigne de textile espagnole. "C’est rassurant, dans les magasins, tout est fléché et on n’attend pas beaucoup finalement."
 
Malgré la file d'attente impressionnante, les délais d'attente ne sont pas très longs
Malgré la file d'attente impressionnante, les délais d'attente ne sont pas très longs © Florence Morel / FTV
 

"Flâner, regarder, consommer"


Pour l’instant, lui et sa compagne n'ont pas encore essayé les vêtements qu'ils viennent d'acheter, mais ils pourront les échanger en cas de problème. "En plus, les délais ont été allongés", sourit-il, ravi de pouvoir à nouveau consommer. "Au début, on s'est dit qu'on allait rattraper tous les apéros perdus et finalement, pas tant que ça", remarque-t-il. "On y retourne doucement. On sort mais on évite les contacts. Ça fait du bien de flâner, regarder, consommer."
 
Après deux mois sans sortir, certains enfants se dépensent sur les hautes promenades de Reims
Après deux mois sans sortir, certains enfants se dépensent sur les hautes promenades de Reims © Florence Morel / FTV


Un peu plus loin dans la file, deux auxiliaires de vie partagent son enthousiasme. "Je suis contente de voir beaucoup de monde", dit l'une d'elle simplement. Durant deux mois, les deux sœurs ont travaillé auprès de personnes âgées. Hormis la redécouverte des loisirs et des boutiques, leur quotidien n'a pas vraiment changé, que ce soit avec le confinement, ou le déconfinement.

Sur les bords du canal, badauds, cyclistes, joggeurs et quelques pêcheurs se retrouvent, à quelques mètres de distance. Parfois moins, surtout lorsqu'il faut se croiser. Tous paraissent rassurés et surtout très soulagés d'enfin pouvoir sortir. "Ça ne nous étonne pas qu'il y ait du monde, on fait attention et puis c’est tout", remarquent deux retraités, masques sur le nez.
 
Cédric et Nathalie sortent masqués, pour "ne pas risquer le pire" ce premier samedi de déconfinement
Cédric et Nathalie sortent masqués, pour "ne pas risquer le pire" ce premier samedi de déconfinement © Florence Morel / FTV

Un peu plus loin, Cédric et Nathalie retrouvent le son de la circulation, le monde et l'extérieur avec joie : "On se sent bien, ça fait du bien. C’est un jour comme tous les autres. Je n’osais pas trop sortir pendant le confinement et j'essayais de rester enfermé plutôt que de risquer le pire."

Quand on voit le monde ça change, c’est agréable et réentendre les bruits de la circulation
- Cédric Murie, Rémois.

Quant aux pêcheurs, ce sont sûrement les plus tranquilles. Les mètres de distance ont toujours été la règle pour ces sportifs solitaires. Déconfinement ou non.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société coronavirus/covid-19 santé