Reims : on a plongé dans le nouveau complexe aqualudique, enfin ouvert au public

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tristan Vyncke

Ce mercredi 9 juin, avec la nouvelle étape du déconfinement, le complexe aqualudique de Reims a ouvert ses portes au public. Notre journaliste a été parmi les premiers nageurs. Impressions. 

Après six mois d’attente à cause du coronavirus, le complexe aqualudique de Reims ouvrait enfin ses portes au public ce 9 juin à 9h. En plus du bassin extérieur, accessible depuis le mois de mars, les visiteurs peuvent désormais profiter des diverses installations intérieures. Peut-être l’éclosion d’un nouveau centre d’activité en plein cœur du centre-ville.

Devant l’entrée du grand bâtiment flambant neuf, ce matin, peu avant 9h, régnait dans l’atmosphère un air d’été et un sentiment de liberté retrouvée. Près d’une vingtaine de curieux s’étaient amassés le long du boulevard Jules César, décidés à découvrir parmi les premiers ce nouveau complexe sport et détente qui les narguait depuis janvier. « J’habite à 300 mètres, j’aurais pu venir en baignoire » plaisante Cédric, quarantenaire et visiblement sportif « mais la grande ouverture a été repoussée encore et encore. Passer tous les jours devant sans pouvoir découvrir ce que ces nouvelles installations nous réservent, c’est vite frustrant!".

Cédric n’était pas le seul à s’impatienter. Devant les grandes grilles métalliques du complexe une douzaine d’enfants s’agitent, ils ont du mal à patienter plus longtemps. Dans un contexte de restrictions généralisées, cette première venue à la piscine est un évènement très attendu pour la plupart de ces bambins. «J’en ai même parlé à mes copains et à ma maîtresse", prévient Yanis, quatre ans. Heureusement pour des parents en panne d’idée pour canaliser toutes ces énergies, l’heure tant attendue est arrivée, le fameux complexe « UCPA Sport Station Grand Reims » ouvre ses portes.

"Un paradis pour les tout petits"

L'eau est bonne, presque trop chaude. Et il n’aura fallu qu’une poignée de minutes à ces jeunes moussaillons pour prendre d’assaut les installations aquatiques du complexe. Le temps d’acheter les billets à l’accueil, d’enfiler les maillots, bonnets et bouées dans les vestiaires (mixtes, équipés de cabines individuelles et de casiers verrouillables avec un jeton ou une pièce d’1€), de passer les différents pédiluves, et les voilà en train de prendre leurs quartiers dans les différentes piscines qui leur sont proposées. Du côté des adultes, des grands sourires sont affichés depuis les premiers pas à l’intérieur de l’enceinte. Il semble que cette odeur de chlore, si caractéristique, réveille de jolis souvenirs chez une bonne partie des visiteurs.

« Les enfants s’éclatent » fait remarquer Sabrina à son amie. Les deux jeunes filles sont ravies d’assister aux rires, aux cris et aux courses frénétiques de leurs petits. Et en même temps, pour eux, il y a de quoi « s’éclater ». Au bassin ludique extérieur (et à son toboggan de 4 couloirs) s’ajoutent un bassin d’apprentissage de 25 m, un bassin ludique de 250 m2, un bassin bien-être de 100 m² et un toboggan intérieur. Le tout sous des températures comprises entre 27 et 31°c, « l’idéal pour passer du temps à la piscine sans greloter quand on sort de l’eau » se réjouit la jeune maman qui trouve la température extérieure « "encore un peu juste pour profiter des bains de soleil".

« Je voyais ça encore plus grand depuis l’extérieur, mais ça reste impressionnant. Tous ces petits bassins, avec les pataugeoires, les jets d’eau, les courants, les toboggans, c’est génial, c’est un paradis pour les tout-petits. Mais cela manque peut-être d’espaces dédiés aux ados et pré-ados. Il manque un plongeoir ou un grand toboggan, ou même des jeux dans une grande piscine. J’ai peur que mon plus grand s’ennuie », avoue Nicolas, père d’enfants âgés de 3, 6 et 12 ans.

Hygiène et sécurité au rendez-vous

L’UCPA a donc dû attendre ce mercredi 9 juin et un nouvel assouplissement des consignes sanitaires pour ouvrir ses installations intérieures au public. Mais cette ouverture s’est bien sûr faite dans le respect d’un protocole sanitaire strict. Celui-ci impose les habituelles désinfections des mains à l’entrée et le port du masque jusqu’aux vestiaires, mais aussi une désinfection plus régulière des parties communes ainsi qu’une jauge maximale réduite de moitié sur chaque installation.

Cela implique qu’il faut réserver à l’avance pour les créneaux les plus demandés, mais aussi que « l’on peut profiter d’installations à la fois toutes neuves et à moitié vide » souligne Marie, maman d’une petite fille de 3 ans et adepte de la positive-attitude. Mais elle en viendrait presque à regretter les files d’attentes après le 10ème tour de toboggan réclamé par la petite Léa.

Côté sécurité l’UCPA a mis le paquet puisqu’en plus de la dizaine de maîtres-nageurs mobilisés en permanence aux abords des différents bassins, le site a été équipé de 30 caméras anti-noyades. Elles sont capables de détecter un corps inactifs et d’alerter les maîtres sur leur montre connectée, en leur indiquant la position exacte du corps ainsi qu’une image.

Un espace Spa – Balnéo réservé aux adultes

Un dispositif sécurisant, qui ne vous permet pas pour autant d’abandonner vos enfants à leur sort pour aller vous relaxer dans l’espace « Spa-Balnéo » réservé aux adultes. Il faut donc venir accompagné d’un autre adulte responsable, ou simplement sans enfants, pour pouvoir se laisser aller dans cet espace séparé (accessible en maillot de bain depuis la piscine). Le snack-cafeteria à l’entrée du bâtiment propose bien un menu enfant, mais pas encore de « formule garde d’enfant », vous assurant une matinée tranquille.

Dans cet espace interdit aux enfants pour lequel il faut évidemment s’affranchir d’un droit d’accès bien supérieur au ticket d’entrée classique, il est possible de se détendre dans un grand jacuzzi (différent du « bassin bien-être accessible à tous), dans l’une des deux salles de hammam, dans l’un des trois saunas ou même dans un hot tube (bain norvégien). Tout cela à condition bien sûr d’apprécier la chaleur. Conseil de la rédaction : le seul bain d’eau froide à la sortie des saunas ne se suffit pas à lui-même

Comme son nom l’indique, ce nouveau centre d’activité est aussi (et peut-être avant tout) un haut lieu sportif de la région. C’est d’ailleurs ce qu’est venu chercher ici Nathan, nageur amateur de 20 ans. « C’est génial de pouvoir s’entraîner comme ça dans un bassin de 50m. Il y avait bien les 4 lignes d’eau du bassin nordique mais en extérieur ce n’est quand même pas l’idéal. Ici on peut plonger, se reposer hors de l’eau, et surtout il y a de la place pour tout le monde ». Effectivement le grand bassin de 50m est exclusivement dédié aux adeptes des longueurs. Pour leur plus grand bonheur, mais certainement au détriment de « barbotteurs »

Alexandre lui aussi, se réjouit du retour d’un grand bassin de 50m à Reims, mais pour une autre raison : il va pouvoir supporter l’équipe locale de waterpolo ! « Depuis la destruction de la précédente piscine olympique (ndlr : Piscine Nautilud, destruction en 2014) on n’avait plus de bassin de 50m à Reims ! L’équipe de water-polo Rémoise, dont je suis fan, était obligée d’aller à Châlons-en-Champagne pour ses matchs à domicile! Maintenant on va pouvoir les supporter comme il se doit ! ». Il en va de même pour les clubs de nageurs, tous disposeront désormais de larges tribunes, occupées ce matin par des parents venus assister aux cours de « bébé nageurs » de leurs enfants.

Mais en plus des installations aquatiques, l’UCPA Sport Station du grand Reims met à disposition différentes infrastructures sportives : une zone raquette (4 courts de squash et 2 de padel), une salle de gym (avec différents cours donnés par des profs de fitness) ainsi qu’une patinoire ludique de 778m² et son bar. Mais celle-ci n’est pas encore tout à fait prête, c’est la seule installation encore fermée au public. Vous retrouverez toutes les informations utiles ainsi que les tarifs sur ucpasportstation-grand-reims.com, et pourrez profiter de tarifs « découvertes » jusqu’au 23 juin.