Orage à Reims : troisième inondation en moins de deux semaines avenue Jean Jaurès, "on n'en peut plus"

Les jours se suivent et se ressemblent à Reims. Les habitants viennent de connaître un nouvel épisode orageux. C'est le troisième en deux semaines, et encore une fois l'eau est montée à une allure folle dans le secteur de l'avenue Jean Jaurès.

Scène de désolation, quelques minutes après la pluie aux abords du rond-point Cérès à Reims, le 21 juin.
Scène de désolation, quelques minutes après la pluie aux abords du rond-point Cérès à Reims, le 21 juin. © Valentin Cruard, FTV

C'est un vrai cauchemar que vivent les habitants de Reims, et plus particulièrement ceux de l'avenue Jean jaurès. Ce lundi 21 juin, alors que la fête de la musique commençait à faire entendre ses quelques notes aux coins des rues, la pluie est venue perturber l'événement vers 19h15. Encore une fois, de violentes pluies. Un mur d'eau s'est dressé devant les voitures, la grêle a pris le relais quelques instants plus tard. 

Un scénario trop bien connu des Rémois. Deux jours après des pluies diluviennes qui ont occasionné d'importants dégâts, deux semaines après des inondations en plein centre-ville, c'est un troisième épisode orageux qui a touché la cité des Sacres. "Mon métier, c’est pas de nettoyer, j’en ai marre, j’en ai ras le bol, déplore un libraire. J’espère que le maire va se déplacer". D'autres commerçants évoquent un phénomène rapide, encore pire que les deux précédents de ce mois de juin 2021.  

De nouvelles inondations ont dévasté l'avenue Jean Jaurès à Reims
De nouvelles inondations ont dévasté l'avenue Jean Jaurès à Reims © Matthieu Mercier - FTV
De l'eau partout en bas de l'avenue Jean Jaurès, en plein centre de Reims.
De l'eau partout en bas de l'avenue Jean Jaurès, en plein centre de Reims. © Matthieu Mercier, France Télévisions

Le secteur concerné par ces inondations à répétition est réduit. Il est situé dans le centre de Reims, au niveau de la place Aristide Briand. Une sorte de cuvette, qui dessert plusieurs axes fréquentés de la ville. De part et d'autres du rond-point, des rues inondées sur quelques centaines de mètres. Certains passants ont trouvé refuge au milieu de ce rond point. 

 

En quelques minutes, le rond-point Cérès est impraticable. Des automobilistes le prennent à contre-sens. Scène surréaliste, certains habitants ont de l'eau jusqu'en haut des cuisses et avancent vers leur appartement. D'autres poussent une voiture en sens inverse du rond-point. Des poubelles flottent à la surface, tandis que se forment ça et là des tourbillons au-dessus des bouches d'égoûts. Le danger guette. On aperçoit même des baguettes de pain dériver sur cette eau grisâtre et opaque. 

La brasserie de la place Cérès sous 4 centimètres d'eau, le soir de Fête de la musique (21 juin 2021).
La brasserie de la place Cérès sous 4 centimètres d'eau, le soir de Fête de la musique (21 juin 2021). © Matthieu Mercier, France Télévisions

Comme à chaque fois, l'eau est montée d'un coup avenue Jean Jaurès, presque un mètre d'eau. "On n'en peut plus" s'énerve Carine, une riveraine. "C'est la troisième fois, c'est la catastrophe, nous sommes dans un état de sidération totale. On pensait que la ville allait faire quelques chose. Il y a deux semaines toutes les voitures de la rue ont été abîmées. Y a deux jours, c'était pareil et là, rebelote ce soir. Ma voiture est déjà chez le garagiste. Je vais avoir peur de la garer dans la rue."

L'angoisse des jours à venir

Tout le monde pense à l'avenir et vit avec l'angoisse que cela recommence et se répète de plus en plus souvent. "Cela donne à réflechir sur les mesures qui seront prises", poursuit-elle. "Il faut faire quelque chose. Moi j'habite en hauteur, je n'ai pas de problèmes de logement, même si le rez-de-chaussée est encore inondé, mais pour les commerçants, que va-t-il se passer ? Ils sont au bord de la crise de nerfs."

La circulation très dangereuse sous 40cm d'eau au rond point Cérès au centre de Reims.
La circulation très dangereuse sous 40cm d'eau au rond point Cérès au centre de Reims. © FTV

Un peu plus loin, c'est un restaurateur qui en a gros sur le coeur : "l'eau est passée à l'intérieur de notre restaurant. Il y a 5 mois qu'on est ouvert, les meubles sont mouillés, les murs sont déformés, j'ai jeté du mobilier. Je ne veux accuser personne, mais il faut que la mairie fasse quelque chose." 

La rue Cérès sous les eaux à Reims, le 21 juin 2021.
La rue Cérès sous les eaux à Reims, le 21 juin 2021. © M.Pereira, FTV

Un autre commerçant spécialisé en luminaires : "je suis énervé, on ne peut que subir ! On ne va pas faire des travaux en 5 minutes" admet-il fataliste. "On nettoie sans arrêt, nos réseaux électriques prennent l'eau. 3 fois en 2 semaines, c'est répétitif et démoralisant. Je suis là depuis 4 ans et demi, c'est la première fois qu'on vit des épisodes comme ça à la chaine."

Réunion prévue en mairie

Sur cette vidéo ci-dessous, on observe la force de l'eau qui jaillit du sol. Les canalisations semblent saturées. Comme lors des épisodes précédents, le flot ne peut être absorbé, l'eau a du mal à s'évacuer. C'est alors que le niveau monte rapidement. Atteignant les voitures, les rez-de-chaussée et les nombreux commerces du secteur. 

Vers 21h, le nettoyage était en cours, certains écopent leurs voitures, des habitants en bottes de pluie sortent la raclette, et les commerçants unis, désespèrent qu'une solution soit trouvée. C'était la fête de la musique ce 21 juin, après un long confinement. Ce devait être une belle journée de retrouvailles. 

Un peu avant 22 heures, le ciel s'est calmé, l'eau a été évacuée et a pu s'écouler. Encore une fois, les conversations dans la rue tournent autour de cette montée des eaux soudaine et répétée. Le maire de Reims, Arnaud Robinet, qui assistait à un concert à l'opéra en présence du candidat aux régionales Jean Rottner, vient à la rencontre des habitants et des commerçants. Il leur annonce qu'une réunion est d'ores et déjà prévue pour mercredi soir à l'Hôtel de ville. La météo s'annonce encore pluvieuse mardi 22 juin à Reims. Météo Ciel prévoit entre 4 et 8mm de précipitation dans la matinée. Bien plus que ce lundi.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo intempéries