Le lundi 18 juillet, des panneaux d'isolation recouvraient une partie de la célèbre fresque du "Sourire de Reims", Des travaux nécessitent la disparition de cette célèbre oeuvre d'art, que les automobilistes peuvent apercevoir depuis la route N51.

La nouvelle était connue depuis un bout de temps, à savoir l'automne 2021. Mais il aura fallu attendre l'été 2022 pour que les choses se concrétisent.

À savoir la disparition programmée du Sourire de Reims. Une fresque monumentale connue d'une grande partie de la population de Reims (Marne), mais aussi des touristes.

Il faut dire que cette oeuvre d'art est peinte sur toute une façade d'un immeuble situé rue de Taissy. La route N51 a une vue plongeante sur cette dernière (voir sur la carte ci-dessous).


Indéniable marqueur géographique (on sait qu'on arrive à Reims en passant devant), la fresque était en partie recouverte de panneaux d'isolation le lundi 18 juillet. On ne voit donc plus de la cathédrale Notre-Dame que ses tours, idem pour Saint-Rémi. La porte de Mars, elle, est désormais invisible. Le reste de l'isolation, nécessaire dans cet immeuble pas tout neuf, devrait suivre rapidement.

La disparition du Sourire de Reims est inexorable, car en tant qu'oeuvre peinte, elle ne peut pas être "décrochée". La municipalité ne peut rien faire (c'est une propriété privée), si ce n'est encourager à peindre une nouvelle fresque. Quant aux architectes des Bâtiments de France (Baf), leur accord a été donné. 

Jointe ce mardi 19 juillet par France 3 Champagne-Ardenne, la mairie n'a "à ce jour aucune information" sur l'éventualité d'une prochaine fresque, indiquant qu'une décision pourrait être prise "en AG [assemblée générale; ndlr]" des propriétaires. Du côté du syndic, à savoir l'Agence moderne rémoise (AMR), "il n'est pas possible de communiquer à ce sujet pour le moment". Rendez-vous est donné à la fin du mois d'août pour en savoir plus.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité