Le "Central Park" de Reims inauguré, une bouffée de verdure pour les habitants

Publié le Mis à jour le

Fini le parking qui occupait les Basses Promenades, en plein centre de Reims. Après près de deux ans de travaux, les habitants de la Cité des Sacres peuvent profiter d’un espace de détente idéale pour les familles.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Avec des hamacs, un bassin des brumes, un kiosque à gourmandises, on est bien loin des alignements de voitures qui occupaient les Basses Promenades, dans le centre de Reims. Depuis plusieurs semaines déjà, les citadins s’étaient emparés de l’espace ainsi rénové. Il fallait une inauguration, en fanfare. C’est chose faite ce samedi 16 avril.

Les habitants devront encore patienter pour profiter de la rénovation du Parc de la Patte d’oie, labellisé "Jardin remarquable". L’espace qui jouxte le Cirque est encore en cours de travaux. Quelques mois de patience, et fin 2022, pour les Rémois, le cœur de la ville aura reverdi.

La pandémie, la météo, pas toujours favorable ont ralenti la progression de la métamorphose du lieu. Mais après le remplacement des arbres malades, la mise en place de rouleaux de pelouse, la transformation des Promenades s’est concrétisée.

Bientôt, chaque Rémois aura un espace vert, à 300 mètres de chez lui.

Arnaud Robinet, Maire de Reims.

Jeux et fitness

Près de 12 millions d’euros ont été injectés dans la réhabilitation de cet espace historique. La Région Grand Est y a participé à hauteur de 500.000 euros. Classées en 1932, ces Promenades avaient été créées au 18e siècle. A l’époque, elles bordaient le cœur de la ville, à l’emplacement des douves des anciens remparts.

Jardins, puis parking, ces promenades ne seront plus envahies par les véhicules. A proximité, un parking en silo devrait prochainement offrir des emplacements aux automobilistes.

Les Basses Promenades, elles, peuvent désormais accueillir les enfants. Des toboggans, des balançoires en font une destination parfaite pour les familles. Sur trois hectares, outre les aires de pique-nique, deux aires de fitness proposent aux citadins de pratiquer un peu d’exercice.

Les Rémois conquis

Pas question d’inaugurer les Basses Promenades avec une simple coupure de ruban. Spectacles de marionnettes, fanfare, théâtre miniature, jazz, et bien sûr chasse aux œufs ont attiré les habitants de Reims. Ce projet de réhabilitation voulu dès 2014, par le maire de Reims, Arnaud Robinet, plaît déjà beaucoup aux Rémois.

"Cela faisait longtemps qu’on l’attendait. Ca redevient un lieu de vie. Un bol d’air en hyper centre, c’est important", confient les citadins enchantés.

"Bientôt, chaque Rémois aura un espace vert à 300 mètres de chez lui. D’autres projets vont voir le jour", indique le maire, Arnaud Robinet. "On a eu tendance à urbaniser à outrance. On s’engage à faire une ville verte".

L’urbaniste-paysager, Mikaël Mugnier avait souhaité révéler la beauté de ce site classé en centre-ville. "On a retravaillé les ombres et les lumières et développer des lieux qui permettent plus d’usages", explique-t-il.

Le pari a été tenu. L’écrin de verdure a véritablement transformé le lieu qui n’était plus occupé que par les automobilistes.