Marne : la couverture 5G de l'opérateur Orange arrive à Reims le 25 mars

Le lancement de la 5G Orange en Champagne-Ardenne est annoncé à Reims. Sa présentation aura lieu le 25 mars prochain en présence du maire de la cité des sacres et d'une société marnaise spécialisée dans l’agriculture connectée.
 

La 5G d'Orange sera lancée le 25 mars à Reims, celle de Bouygues est déjà effective.
La 5G d'Orange sera lancée le 25 mars à Reims, celle de Bouygues est déjà effective. © Vanessa MEYER, MaxPPP

L'opérateur historique Orange, s'apprête à lancer la 5G à Reims. La 5ème génération de réseau mobile. En France, la procédure d'attribution des fréquences de la 5G a été finalisée en novembre 2020. Elle répartit les bandes de fréquence de 3,4 à 3,8 MHz entre les quatre opérateurs majeurs sur le sol national (Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange, SFR). Sur son site consacré à la 5G, l'opérateur précise "qu'Orange a choisi de déployer la 5G, là où cela fait du sens pour ses clients. Nous allons couvrir en priorité les cœurs de ville, afin d’apporter plus de capacité dans des zones déjà fortement sollicitées et afin d’éviter tout risque de saturation en apportant des débits supérieurs (3 à 4 fois aujourd’hui, 10 fois à terme)".


Selon la "jeune pousse" marnaise, Myeasyfarm, spécialisée dans l’agriculture connectée, l'utilisation de la 5G s'avère interessante pour l'amélioration des échanges de données par les voies cellulaires, explique Baptiste Yverneau, Business Developer, chez Myeasyfarn. L'entreprise  pourrait à terme s'appuyer sur le réseau 5G d'Orange pour ses partenariats Datavenue Ready.

"L'utilisation la plus intéressante que nous voyons à ce jour, concerne par exemple, notre boitier MyEasyConnect qui pourrait envoyer et recevoir des données plus conséquentes (plus lourdes), sans être impacté par un délai de réponse plus long", précise Baptiste Yverneau. Ce boîtier serait aussi capable d'envoyer vers la plateforme des données de télémétrie, peu lourdes, avec un temps de réponse beaucoup plus court, rajoute-t-il. "Avec notre application mobile Driver, il serait possible de diminuer le temps de réponse avec l'arrivée de la 5G. Les informations échangées en temps réel entre l'application et la plateformes transiteraient beaucoup plus rapidement et l'expérience utilisateur n'en serait que meilleure".

Le déploiement de la 5G chez l'opérateur Orange
Le déploiement de la 5G chez l'opérateur Orange © ARCEP

Bouygues déjà présent 

La 5 G est déjà à Reims avec l'opérateur Bouygues. " Le déploiement de notre réseau 5G se fera, vous l’aurez compris, de manière progressive en commençant par les grandes villes, avec un objectif de couverture nationale fin 2021", explique Marc Arnold, directeur des relations régionales et patrimoine du Réseau Nord et Est.  " Sur la  partie spécifique de la Champagne-Ardenne, nous avons d’ores et déjà ouvert la 5G sur la métropole rémoise dès le 1er décembre 2020. Nous poursuivons activement le déploiement afin de compléter au plus vite notre couverture 5G et d’apporter le meilleur service 4G/5G à nos clients pour leur usage quotidien " rajoute-t-il .

En zone très dense, avec l’augmentation des usages liée à la vidéo ou au télétravail et de la demande de qualité du réseau des utilisateurs, il est nécessaire selon les opérateurs, d’améliorer et d’accroître la connectivité mobile. Dans un premier temps, La 5G signifie l’arrivée de l’ultra Haut Débit, soit un apport de capacité là où les réseaux mobiles sont fortement sollicités (centres urbains et lieux à forte concentration : stades, aéroports, gares, etc.). La 5G va donner de l'oxygène au réseau et permettre de surfer rapidement même dans des zones à forte affluence en évitant des effets de saturation. C’est la raison pour laquelle le déploiement de la 5G va démarrer par les grandes villes, conclut Marc Arnold.

Le déploiement de la 5G par l'opérateur Bouygues à Reims Métropole
Le déploiement de la 5G par l'opérateur Bouygues à Reims Métropole © Bouygues
L'opérateur Bouygues et la 5 G en Champagne-Ardenne
L'opérateur Bouygues et la 5 G en Champagne-Ardenne © Bouygues

Néanmoins, la 5 G suscitte quelques inquiétudes . Est-ce que le prix sera plus élevé ? Est ce que cela aura un impact sur l'enviroonnement? " Les opérateurs sont libres de fixer leurs prix. Il est possible que les premiers forfaits soient plus chers que les tarifs 4G. Mais l’expérience montre qu’une nouveauté devient en général en quelque temps un standard de marché", affirme Anne-Lise Lucas, chargée  de la communication et des partenariats à l'ARCEP ( Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ).

De plus, précise l'ARCEP "la France métropolitaine bénéficie d’un cadre concurrentiel très abouti, avec quatre grands opérateurs mobiles (Orange, Bouygues Télécom, SFR, Free) et plusieurs opérateurs « virtuels » (Crédit Mutuel mobile, la Poste mobile, etc.). Les prix des abonnements mobiles sont parmi les plus bas d’Europe et de l’OCDE et il n’y a pas de raison que cette situation change avec la 5G" .

 

La 5G est-elle mauvaise pour l’environnement ?


L’impact du numérique sur l’environnement est une problématique croissante, dans laquelle s’inscrit la 5G. Les émissions de gaz à effet de serre relatives au numérique sont loin d’atteindre celles des secteurs du transport ou du logement, mais, avec l’évolution des usages, elles peuvent augmenter rapidement. La 5G va permettre aux usages numériques de se développer et peut induire la fabrication de nouveaux équipements. Mais, elle a aussi une meilleure efficacité énergétique à trafic constant et ses usages peuvent contribuer à réduire les dépenses énergétiques et/ou l’impact environnemental d’autres secteurs (transports, agriculture).

Pour l’Arcep, c’est le bon tempo pour animer les échanges techniques et se pencher avec toutes les parties prenantes sur les usages futurs permis par les réseaux qu’ils soient fixes ou mobiles en appréciant leurs conséquences au niveau des différents maillons de la chaîne (téléphones, réseau, usages) ; pour travailler avec les opérateurs télécoms afin de collecter des informations et rassembler des bonnes pratiques ; pour inciter les fournisseurs de service et le public à des comportements responsables. L’Arcep compte notamment mettre en place un baromètre environnemental, en lien avec le Gouvernement et l’Agence de la transition écologique (ADEME) et a ouvert une plateforme de travail sur le thème « pour un numérique soutenable ».

© Arcep


Le lancement de la 5G à Reims sera annoncé le 25 mars en présence des élus et d'Orange et de My Easyfarm. Des interrogations demeurent. La 5G a ses vertus, mais quid du développement du réseau en campagne (là où les agriculteurs se trouvent) et du renouvellement des équipements des agriculteurs (téléphones, technologies embarquées, etc.). N'oublions pas qu'en Champagne-Ardenne, il reste encore beaucoup de communes rurales en zone blanche. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie