Marne : les opposants au projet hôtelier sur le domaine de Commétreuil réagissent vivement

Un projet d'hôtel, restaurant a été choisi par le comité du parc naturel régional de la Montagne de Reims pour réhabiliter le domaine de Commétreuil, à Bouilly. Des voix s'élèvent contre. Elles pointent notamment du doigt le manque de consultation du grand public et une décision trop élitiste. 

Sur le domaine de Commétreuil, dans la Marne, un projet hôtelier devrait voir le jour.
Sur le domaine de Commétreuil, dans la Marne, un projet hôtelier devrait voir le jour. © FTV

« Le citoyen est devant le fait accompli. On a l’impression que l’information a du mal à passer. » Les mots employés par EELV 51, Europe-Ecologie Les Verts sont durs. Stéphane Gassmann, le porte-voix départemental regrette « qu'une consultation publique plus large n'ait pas été faite afin de choisir le projet le plus adéquat » concernant le domaine de Commétreuil. Un domaine boisé de 147 hectares situé à 15 kilomètres au sud-est de Reims.  

Une seconde critique vient de Stéphane Lang, adjoint au maire et conseiller départemental (LR). « C’est assez paradoxal que le propriétaire de ce site choisisse un hôtel de luxe. Il est important de ne pas réserver l’ensemble du domaine à une élite. » Depuis plusieurs mois, cet élu s'exprime via les réseaux sociaux. Il défendait un autre projet. Celui d'un parc naturel avec des aménagements éducatifs qui n'a pas été retenu. 

Face à ces reproches, le président du Parc naturel régional de la Montagne de Reims, Dominique Lévêque, répond : « Ce n’est absolument pas un hôtel de luxe. Loin de là... C’est un projet qui est favorable à la nature. » Concernant l’opacité : « Il faut le démontrer. Le comité du parc est une instance démocratique dans lequel siège des élus de toutes opinions. Tout cela s’est fait dans la plus complète transparence. » 

 

Retour sur ce projet 

Situé à Bouilly, le domaine de Commétreuil doit accueillir, si la procédure suit son cours, un hôtel et un restaurant. Edouard Daehn, co-fondateur de l'hôtel Le Barn, a proposé un concept tourné vers la nature et le bien-être. Déjà propriétaire d'un établissement dans les Yvelines, il souhaite en faire « un lieu de passage qui ressemble à une auberge. » 

« Dans le premier, on a créé un potager en permaculture qui produit entre 5 et 7 tonnes de légumes par an. L'idée, c'est d'avoir une activité locavore. » Le lieu devrait également compter entre 75 et 80 chambres, un verger, une boutique de produits locaux, des chevaux en vue d’activités en pleine nature.  

3 projets étaient en concurrence pour réhabiliter ce site en vente depuis 2013. Le 31 mars dernier, les membres du comité du Parc naturel régional de la Montagne de Reims ont voté pour celui du Barn. 98 voix sur 112. L'idée d'un parc naturel soutenu par Stéphane Lang et porté par Pierre-Emmanuel Taittinger, l'ancien président de la Maison Taittinger, a collecté 13 voix. Le projet d’Artestate, zéro. 

 

Le domaine de Commétreuil
Le domaine de Commétreuil © Maxppp - Alain Steiner

Un parc accessible à tous 

Pour autant, l’espace forestier autour du château serait ouvert au grand public. Sur 147 hectares, 100 hectares seraient libre d'accès. Pour Edouard Daehn du Barn, les Marnais sont une cible privilégiée. « Le domaine s'inscrira dans une localité, au sein d'une région, il doit être un moteur. C'est important d'avoir des Marnais, c'est un lieu que l'on veut ouvert. On va d'ailleurs créer des allées pour réunir les différentes communes. » 

Nous nous inquiétons de l’accaparement de cet espace naturel exceptionnel. Le territoire de Champagne, est-il destiné à une poignée de privilégiés ? 

Stéphane Gassmann, EELV Marne

Des phrases qui ne rassurent pas les différents opposants. Stéphane Grassmann l'assure, les écologistes « resteront vigilants pour […] que le patrimoine de Commétreuil reste un espace de nature accessible à tous gratuitement.» Il souhaite un projet d’intérêt général à destination entre autres des enfants et de la jeunesse. 

 

Rachat du domaine pour la fin d'année

En un an, les rebondissements peuvent être nombreux. EELV Marne espère qu’un nouvel examen soit effectué par le conseil syndical du Parc avec une consultation publique. « Même si le projet a été voté, le permis de construction n’a pas encore été déposé. Tant que les choses ne sont pas faites complètement, il y a moyen d’infléchir cette position. »  

Une volonté partagée par Stéphane Lang qui continuera à défendre ses convictions. Il le rappelle, « il y aura d'autres étapes » d'ici le début du chantier. Le château devrait servir pour des espaces communs et des bâtiments en bois seront construits pour accueillir les chambres. Coût du projet : 20 millions d'euros financés sur des fonds propres du Barn Hôtel. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie parcs et régions naturelles nature