VIDÉO. Marne : une cuve explose et s'écroule dans une distillerie qui produit du gel hydroalcoolique

Une immense cuve de vinasse s'est effondrée suite à une explosion ce mardi 5 mai, sur le site de la distillerie Tereos à Val-des-Marais (Marne). Depuis la fin du mois de mars, la société produit notamment du gel hydroalcoolique pour lutter contre l'épidémie de covid19.

Le silo penché, quelques heures après la chute d'un autre silo au sein de la distillerie Tereos dans la Marne.
Le silo penché, quelques heures après la chute d'un autre silo au sein de la distillerie Tereos dans la Marne. © CH. Boudet - FTV
Depuis fin mars, la distillerie Tereos de Val-des-Marais (Marne), qui produit de l'alcool de bouche, consacre une partie de sa production à la fabrication de solutions hydroalccoliques qu'elle livre dans la Marne afin de lutter contre l'épidémie de covid19. Pour ce faire, une partie du site, classé site Seveso seuil bas, a été transformé en laboratoire dans un bâtiment au fond de la cour, pour faire les mélanges. Un endroit à l'opposé des cuves incriminées.
 
Mardi 5 mai, une immense cuve de mélasse a brusquement cassé. "Hier soir, vers minuit, j'ai entendu un bruit très bizzarre et en y repensant, je pense que c'était ça, témoigne Laurence Cordonnier, qui tient le gîte Séjours et découvertes dans le village. J'en ai parlé avec mon voisin qui m'a dit qu'il a vu le silo au sol déjà ce matin à 8h. Son fils a travaillé à la distillerie il y a quelques années et pour lui ce sont des silos de stockage de vinasse." La vinasse, sous-produit de l'industrie du sucre ou de l'éthanol, est un résidu liquide des liqueurs alcooliques. Une sorte "d'engrais bio" qui se propage dans les champs avoisinants sans les polluer. 
 
L'explosion du silo Tereos dans la Marne


Confirmation du directeur de l'usine, Vincent Batteux : "On a entendu un grand fracas. Puis quand on a regardé sur les caméras de surveillance, on a vu un épais brouillard tout autour du site. Ce sont les cuves de vinasse qui sont éventrées. Elles avaient pourtant été refaites en 2003. Les experts diront d'où vient le problème." Un silo s'est ainsi entièrement effondré, tandis que la vague provoquée par le liquide a déscellé un silo voisin. Penché, celui-ci ne devrait néanmoins pas s'écrouler.
 
La mélasse s'est répandue autour du silo.
La mélasse s'est répandue autour du silo. © FTV

"La vinasse est un engrais liquide," explique Vincent Batteux, "c'est entièrement naturel, c'est le dernier produit du travail de la betterave qu'on transforme en sucre et en alcool. Puis, la vinasse est épandu en ce moment dans les champs de luzerne." Il n'y a pas de danger pour l'environnement. Pour le moment, "il faut pomper pour éviter que le produit rentre dans les sols," précise le directeur.
 
La mélasse est issue du raffinage du sucre extrait de la betterave sucrière.
La mélasse est issue du raffinage du sucre extrait de la betterave sucrière. © FTV

 

Production de gel maintenue

Le bilan de cet incident n'engendre pas de pollution. Juste beaucoup de travail pour tout nettoyer, mais la fermeture de l’usine n'est pas prévu. Le groupe a tenu à rassurer les 35 salariés. Ils vont désormais s’occuper de nettoyer le site. La production de gel hydroalcoolique va être maintenue malgré cet épisode, dont la cause reste inconnue à ce jour. "Peut-être un problème de soudure," explique Vincent Batteux "mais il faut attendre maintenant l'avis des experts." 
 
Les opérations de pompage vont commencer. Le silo a été totalement détruit.
Les opérations de pompage vont commencer. Le silo a été totalement détruit. © FTV
 
Les dégâts sont impressionnants.
Les dégâts sont impressionnants. © FTV
 
La mélasse continue de s'échapper de la cuve.
La mélasse continue de s'échapper de la cuve. © FTV

 
Un autre silo est également en mauvaise posture
Un autre silo est également en mauvaise posture © Document remis

L'effondrement du réservoir à mélasse semble plus spectaculaire que grave selon le service communication de l'entreprise Tereos. Les opérations de pompage sont en cours. Il n'y pas de risque de pollution de la rivière ou du cours d’eau voisin et surtout aucun blessé à déplorer. Le groupe Tereos produit chaque semaine sur ce site depuis fin mars entre 10 et 11.000 litres de gel livrés à l’agence régionale de santé (ARS) qui prend en charge la distribution auprès des établissements de santé. "Nous allons continuer de produire du gel. Tous les salariés le souhaitent, dans ces moments de crise on voit la passion pour leur site qui anime tous nos collaborateurs," ajoute Vincent Batteux, le directeur.

 
Le site de la distillerie Tereos à Val-des-Marais.
Le site de la distillerie Tereos à Val-des-Marais. © Capture d'écran Google maps

 




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter