VIDEO. Marne : tornade à Suippes, 100 foyers sans électricité, le toit de la caserne des pompiers s'est à moitié envolé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vincent Ballester .

Une tornade (ou un fort coup de vent) a frappé Suippes (Marne), ce jeudi 17 novembre. Les dégâts sont conséquents. Les secours sont sur place.

Une tornade a frappé Suippes (Marne), commune pas très éloignée de Reims et Châlons, ce jeudi 17 novembre 2022. Les faits se sont produits en début d'après-midi, vers 13h00.

Sur Twitter et Facebook, une personne sur place et la mairie parlent dans un premier temps de "forts coups de vent". À noter que les services municipaux peuvent être joints par téléphone, au 03 26 70 08 55.

Témoignages forts

Priscillia Lannoy, une habitante, raconte à France 3 qu'elle a tout vu "de [ses] propres yeux. J'ai vu le vent se lever en quelques secondes, c'était tout gris. Puis tout s'est arrêté d'un coup. Tout mon jardin a été retourné. Les pompiers sont venus voir si on avait des blessés et si notre toit était endommagé, mais ça allait. On était tous à l'intérieur quand c'est arrivé." (voir sa vidéo ci-dessous)

durée de la vidéo : 24sec
Vidéo du fort coup de vent à Suippes du jeudi 17 novembre 2022, depuis l'intérieur d'une maison. ©Priscillia Lannoy

Le contenu de son jardin a volé en tous sens, voire s'est retrouvé dans les champs voisins. Son toboggan et son trampoline ont été violemment déplacés d'un bout à l'autre de son terrain et ont été tordus.

Les témoignages se multiplient aussi sur les réseaux sociaux. Une dame rapporte que des tuiles du toit de l'école maternelle René Thierry (celle située sur la place de l'Hôtel de ville) se sont envolées et retrouvées sur la route. Une autre habitante rapporte que son trampoline a failli s'envoler du jardin et se retrouver chez son voisin.

Premières informations connues

Une première remontée d'informations transmises par un riverain à France 3 Champagne-Ardenne fait effectivement état d'une "tornade". Plusieurs habitations auraient été endommagées, dont une concernée par "un départ de feu".

Elle rapporte aussi que des personnes "auraient été blessées", avant que ce ne soit infirmé par les pompiers plus tard dans la journée. Leur caserne aurait d'ailleurs été "à moitié détruite", toujours selon cette personne (voir la carte ci-dessous).

Les pompiers, qui sont 40 au moins à intervenir sur place en ce moment-même, rapportent par oral à France 3 Champagne-Ardenne la destruction ou l'endommagement d'une cinquantaine de maisons (les dégâts peuvent être lourds, comme déjà vu dans les Ardennes belges). Aucun bilan n'a été établi pour le moment.

Mobilisation totale des pompiers

À 16h00, les pompiers ont transmis de nouvelles informations, par voie de communiqué cette fois. Ce dernier évoque "un phénomène climatique court et violent", à savoir "des vents violents, de type tornade" qui ont "frappé plusieurs dizaines d'habitations", y compris "le centre d'incendie et de secours", ceci "vers 13h30" (le Collectif châlonnais a diffusé une image de l'intérieur de la caserne sur Facebook, à voir ci-dessous).

L'ensemble du corps des pompiers de Suippes a été mobilisé, et 50 pompiers ainsi que 19 engins au total. Des cellules spécialisées ont été déployées, comme celle d'intervention en milieu périlleux et montagnard, l'unité de recherche de victimes, une équipe médicale, et des drones.

Un poste de commandement avancé (PCA) a été monté sur place. À ce moment-là, on ne dénombrait aucune personne blessée.

Le choix des mots entre coup de vent ou tornade

Le terme de tornade a vite pris le dessus et s'est retrouvé dans les titres de plusieurs médias. Les pompiers ne dédaignent pas ce terme. Contactée par France 3 Champagne-Ardenne, Météo-France ne peut pas se prononcer pour le moment.

"C'est important d'utiliser le bon terme, mais on ne sait pas encore. On attend les retours du terrain. On n'a pas encore les mesures des stations. On va regarder les données dont on dispose."

Un premier point météorologique a pu être fait à 18h00. "Les premières informations à notre disposition ne nous permettent pas de savoir si il s’agit d’un phénomène tourbillonnaire ou d’un fort coup de vent. Cette situation sera analysée à froid en assemblant davantage d’éléments." Quel qu'il soit, le phénomène est dû à "des vents associés à une forte averse ayant circulé sur Suippe, qui sont à l’origine de ce qui a été observé. La cellule étant mobile et de petite échelle, le phénomène a été observé sur la courte durée durant laquelle la cellule orageuse a traversé la commune."

Il reste toutefois possible d'expliquer la différence entre coup de vent et tornade, en attendant d'identifier précisément ce qui s'est produit. "La tornade est une colonne d’air tourbillonnante, souvent en forme d’entonnoir, qui est rendue visible par les gouttelettes de condensation qui y naissent ou par la poussière et les débris qu’elle aspire. Au centre de la tornade, la pression est basse et varie fortement sur une courte distance."

Il ne faut pas confondre la tornade avec les coups de vent sous orage qui sont beaucoup plus fréquents et peuvent donner des dégâts tout aussi importants.

Météo-France

"Il ne faut pas confondre la tornade avec les coups de vent sous orage qui sont beaucoup plus fréquents et peuvent donner des dégâts tout aussi importants. Ces rafales correspondent à des courants d’air descendants d’un nuage, alors que les tornades correspondent à des courants d’air ascendants. Les deux phénomènes peuvent d’ailleurs être présents en même temps, associés à un même nuage, les micro-rafales renforçant la convection sont favorables au développement de la convection et des tornades."

Catastrophe ou non

Le préfet du département de la Marne, Henri Prévost, s'est rendu sur les lieux du sinistre. La question d'une éventuelle reconnaissance d'état de catastrophe naturelle pourrait se poser, pouvant bénéficier aux réclamations portées devant les compagnies d'assurance. Nous avons interrogé le ministère de l'Intérieur en ce sens, et attendons sa réponse (voir le déplacement du préfet relayé sur Twitter ci-dessous).

Enedis est également intervenue pour rétablir le courant, car des lignes électriques ont été abattues (il ne faut d'ailleurs surtout pas toucher à celles qui se sont retrouvées au sol). À 18h00, une centaine de foyers est privée d'électricité, ce qui n'arrange pas la situation : d'abord 100 foyers relevés, puis 140, et enfin 180.

Le maire fait un point rassurant

François Collart dirige la ville depuis 2020. Il a travaillé toute la journée en compagnie des secours. Il déclare à France 3 Champagne-Ardenne qu'à 19h00, "aucune personne blessée ne s'était manifestée". Il a oeuvré à rassurer la population, marquée par cet évènement, mais n'a pas eu à proposer de relogement.

À cette heure, les pompiers continuaient de sécuriser les habitations endommagées. Il leur faut notamment éviter que des cheminées fragilisées ne s'effondrent, et dégager les toits d'où des tuiles délogées peuvent encore tomber. À noter que le courant ne sera pas rétabli dans certains foyers avant le vendredi 18 novembre au moins. 



La chambre d'agriculture de la Marne, qui dispose de locaux et de personnel dans la commune, a fait savoir par la voix de son directeur, Julien Legrix, qu'elle n'avait pas été touchée. Elle a exprimé sa solidarité avec les pompiers et la population suippase, estimée à un peu plus de 3.800 personnes. 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité