On a testé Clear Fashion, une application créée par une Rémoise : “c'est la version mode de Yuka”

L'appli Clearfashion permet de savoir de quelle manière les marques de vêtements produisent leur confection. Sur des critères écologiques. / © France 3 Champagne-Ardenne
L'appli Clearfashion permet de savoir de quelle manière les marques de vêtements produisent leur confection. Sur des critères écologiques. / © France 3 Champagne-Ardenne

Lancée officiellement le 10 septembre, l'application "Clear Fashion" est disponible sur IOS et Android. Elle permet d'évaluer les marques de vêtements et leur impact sur notre planète ! C'est une jeune femme de Reims qui en est à l'origine. 

Par Mathilde Kaczkowski

La tendance du consommer durable se propage à la mode vestimentaire. Depuis le 10 septembre, il est possible de trouver des réponses aux questions que le consommateur se pose sur l'impact de la fabrication de son nouveau jean's, ou de son futur sweat avec ou sans capuche. Cette recherche est désormais possible grâce à une appli qui remporte un beau succès sur les stores en ligne, Google comme Apple. Son nom :"clearfashion".

Une fois cette appli téléchargée gratuitement. Il suffit d'aller dans le menu recherche. Les noms de grandes marques défilent... H&M, Etam, La Redoute, The Kooples, Levi's, la liste est longue. Plus de 80 marques sont répertoriées aujourd'hui. Fraîchement sortie, cette nouvelle appli Clear Fashion, crée par deux jeunes femmes, dont une est originaire de Reims, agit "pour une mode plus responsable". Un peu comme Yuka pour la nourriture, (cette appli qui commence même à inciter des supermarchés à proposer des produits plus sains), Clearfashion évalue une marque ou un vêtement selon 4 thématiques.  L'environnement, la santé, les animaux et les humains. Même pas nécessaire de se créer un compte. Le résultat arrive très rapidement. 
 

Faire évoluer les pratiques dans le secteur de la mode

Cette appli dont le siège social est basé à Reims, permet ainsi d'évaluer vos vêtements en prenant en photo l'étiquette."En tant que consommateur, on a un rôle à jouer." explique Rym Trabelsi, co-fondatrice de l'application avec Marguerite Dorangeon originaire de Reims. "On doit pouvoir faire changer les choses. Le problème, c'est que l’on manque d’informations." Pour la vingtenaire, l'objectif de cette appli est double : soutenir les marques qui produisent de manière responsable et faire évoluer les pratiques du secteur de la mode. L'appli commence à circuler sur Instagram, ou les amateurs de modes sont nombreux. Comme en témoigne ce post ci-dessous. 
 

Le projet est né sur les bancs de l'école. Fin 2017, Rym Trabelsi et Marguerite Dorangeon étudient ensemble à AgroParisTech. Du haut de leurs 23 ans, les futures ingénieures agronomes planchent sur une solution pour réduire notre impact environnemental. "Nous arrivions toutes les deux à l'école en vélo" s'amuse Rym Trebelsi, "nous sommes toutes les deux passionnées par ces sujets. On a eu cette idée ensemble." Les deux étudiantes se rejoignent sur le fond. La forme, l'application, viendra plus tard : "l’idée est de vulgariser, de faire en sorte que tout le monde puisse trouver des informations facilement." explique Rym Trabelsi. Officiellement lancée le 10 septembre 2019, l'application a nécessité un an et demi d'investissement.

C'est un gros travail ! On a fait des enquêtes avec des consommateurs pour connaître les critères importants.
- Rym Trabelsi, co-fondatrice de Clear Fashion

Les critères d'évaluation des marques varient en fonction des méthodes de fabrication. / © Capture d'écran - clearfashion
Les critères d'évaluation des marques varient en fonction des méthodes de fabrication. / © Capture d'écran - clearfashion

Pour construire leur méthode d'évaluation, les entrepreneures ont également travaillé avec un comité d'experts et des marques de vêtements. "Nous avons contacté beaucoup de marques. Certaines ont été très réactives.  D’autres ne veulent absolument pas nous répondre." affirme Rym Trabelsi, sans vouloir citer de nom. Aujourd'hui composée de 7 personnes, l'équipe de Clear Fashion a déjà d'autres ambitions : développer son application dans d'autres pays. 

Plus il y a d’utilisateurs, plus on peut avoir un impact. Il faut que ça touche le plus de monde possible. On aimerait bien aller aux Etats-Unis, en Allemagne ou encore au Royaume-Uni.
Rym Trabelsi, co-fondatrice de Clear Fashion

L'appli semble rencontrer un certain succès, les avis sur la page Facebook de l'une des créatrices sont unanimes et très positifs. Les achats de vêtements pourraient bien revêtir un nouvel attrait. Voilà une raison de plus de ne pas quitter son smartphone quand on cherche à se rhabiller pour l'hiver. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus