PMA pour toutes : des propos du sénateur marnais Yves Détraigne font polémique

Yves Détraigne a réaffirmé haut et fort son opposition à l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes : "L’enfant est le fruit, depuis que le monde est monde, de l’union d’un homme et d’une femme". / © Quotidien
Yves Détraigne a réaffirmé haut et fort son opposition à l'ouverture de la PMA pour toutes les femmes : "L’enfant est le fruit, depuis que le monde est monde, de l’union d’un homme et d’une femme". / © Quotidien

En plein débat au palais du Luxembourg sur la PMA pour toutes, le sénateur centriste de la Marne Yves Détraigne a comparé le désir d'enfants des couples de femmes et l'envie d'assassiner son voisin. Des propos qui ont suscité de nombreuses réactions.

Par Isabelle Griffon

Alors que la loi bioéthique est examinée au Sénat, le centriste Yves Détraigne a été interrogé ce mardi 21 janvier par un journaliste du Quotidien. Le sénateur marnais et ancien maire de Witry-lès-Reims n'a pas caché au micro de notre confrère son hostilité à l'article premier, portant sur l’ouverture de la PMA à toutes les femmes : "L’enfant est le fruit, depuis que le monde est monde, de l’union d’un homme et d’une femme".

Le reporter le relance : "Mais quid du désir des couples de lesbiennes d’avoir un enfant ?" Le parlementaire de 65 ans ose alors une comparaison pour le moins étonnante : "C’est pas parce qu’on a envie de faire quelque chose qu’on le fait, c’est pas parce qu’on a envie d’assassiner son voisin qui nous embête qu’on le fait".
 


"Homophobie inacceptable"

Ces propos, relayés par l'émission Quotidien, sur son compte Twitter ont suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Joël Deumier, ancien président de SOS homophobie, a appelé Jean-Christophe Lagarde, le président de l'UDI, le parti d'Yves Détraigne, à réagir face à cette "homophobie inacceptable".
 

La présidente de l'association LGBT rémoise Ex Aequo, Juliette Ledru, se dit "choquée" par cette comparaison qu'elle juge "homophobe". "Comparer des lesbiennes à des meurtriers en puissance, c'est inacceptable", dénonce la militante rémoise et maman d'une petite fille. Ces phrases sont dignes du Gorafi (le journal satirique en ligne), mais malheureusement, ça ne l'est pas. Ces relents réac' sont en décalage avec notre société actuelle."

Ces propos extrêmes, incongrus et malveillants ne sont pas dignes d'un représentant d'une institution et d'une partie du peuple.
- Juliette Ledru, présidente de l'association Ex Aequo

"Avoir de tels propos, c'est limite être mauvais perdant", estime Juliette Ledru. L'ouverture de la PMA à toutes les femmes est en effet en passe d'être adoptée par le Sénat avec le rejet mardi soir de plusieurs amendements qui entendaient supprimer la mesure phare du projet de loi bioéthique. La gauche a mené bataille sans succès pour rétablir le remboursement pour toutes les femmes, également défendu par le gouvernement. La loi devrait être votée ce mercredi 22 janvier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus