Réforme des retraites : les chiffres des manifestations du 11 février en Champagne-Ardenne

Les opposants à la réforme des retraites étaient une nouvelle fois dans la rue ce samedi 11 février. 6 500 personnes ont défilé à Reims selon les syndicats, 3 300 selon la police. À Troyes, 4 000 personnes étaient dans la rue selon les autorités.

Les syndicats avaient appelé une nouvelle fois les Français à se mobiliser contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement. Des cortèges ont défilé dans plusieurs villes de Champagne-Ardenne ce samedi 11 février.

Cette journée d'action programmée un week-end devait permettre à ceux qui ne voulaient pas ou ne pouvaient pas faire grève en semaine de manifester leur opposition à la réforme.

À Troyes, dans l'Aube, la police a compté plus de 4.000 personnes. C'est davantage que lors de la dernière journée de mobilisation, mardi 7 février, où 2 700 manifestants avaient été comptabilisés.

Dans la Marne, 6.500 personnes ont défilé à Reims selon les syndicats. La police a décompté deux fois moins de monde, avec 3.300 manifestants. Le 7 février, elle indiquait le chiffre de 3.000 personnes.

À Épernay, la manifestation était programmée en fin de journée ce samedi, avec une retraite aux flambeaux. Le nombre de manifestants n'est pas encore connu. Des défilés ont aussi eu lieu à Châlons-en-Champagne (Marne), Charleville-Mézières (Ardennes) ou encore à Langres, Chaumont et Saint-Dizier, en Haute-Marne.

Au niveau national, "plus de 2,5 millions" de personnes ont manifesté selon la CGT, alors que le ministère de l'Intérieur en a recensé 963.000. Le chiffre avancé par la centrale syndicale est en dessous de celui du 31 janvier (2,8 millions), mais supérieur à ceux du 19 janvier et du 7 février (autour de 2 millions).