• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Reims : les 30 km/h généralisés à tout le centre-ville

© Patrick Lefevre / MaxPPP
© Patrick Lefevre / MaxPPP

Alors que la ville de Reims ne comptait que 11,3 km de voies limitées à 30 km/h sur les 550 km existants, le dernier Plan de déplacements urbains prévoit d'atteindre un périmètre de 51 km à 30km/h au centre-ville de Reims d'ici un an.  

Par Céline Lang

En juillet 2019, c'est une volonté de la Ville de Reims, 51 km de rues et voies du centre-ville rémois seront limitées à 30km/h. Un changement des règles de circulation qui devrait se faire en plusieurs phases : de juillet 2018 à février 2019, c'est tout le secteur nord du centre-ville, autour de la mairie et de la cathédrale, qui devrait progressivement passer aux 30 km/h. Viendra ensuite une deuxième phase, de mars 2019 à juin 2019, qui devrait voir passer tout le secteur sud du centre-ville (le quartier St-Remi notamment) à la nouvelle limitation de vitesse. 

Le passage à la nouvelle réglementation se fera de façon très progressive par groupes de rues, mois après mois. Un nouveau marquage au sol, des revêtements de chaussée différenciés et des panneaux de signalisation devraient permettre d'informer les conducteurs sur leur entrée en zone 30. Des ralentisseurs pourront aussi être mis en place et la priorité à droite sera généralisée dans ces zones. 
 

Favoriser la cohabitation de tous les modes de transports


Pour la Ville de Reims, cette généralisation des 30 km/h dans le centre-ville est un moyen de favoriser les les modes de déplacements doux et d'augmenter la sécurité des biens et des personnes. "Le passage en zone 30 vise à encourager l’usage de la marche et du vélo pour les déplacements de courte distance, internes au cœur d’agglomération, peut-on lire dans un communiqué de la Ville de Reims. La zone 30 est un espace public où s’instaure un équilibre entre les pratiques de la vie locale et la fonction circulatoire". Pour favoriser cette cohabitation, le double-sens pour les vélos sera particulièrement renforcé et des chevrons seront fixés au sol pour mieux délimiter les espaces cyclistes. 

Les piétons seront par ailleurs considérés comme systématiquement prioritaires. Les passages piétons seront d'ailleurs absents des nouveaux marquages au sol : les automobilistes sont donc invités à systématiquement les laisser passer. Par ailleurs, diminuer sa vitesse en ville permet vraisemblablement de faire baisser le nombre d'accidents : à 30km/h les probabilités de blesser mortellement un piéton sont de 10 % contre 80% à 50 km/h.

Pour la mairie, cette meilleure cohabitation représente aussi plus de confort pour l'usager du centre-ville. "Le passage en zone 30 a pour objectif de renforcer le rayonnement commercial et touristique du centre-ville rémois et d’accompagner les projets urbains structurants, tels le projet Reims Grand Centre avec les futures Promenades ou le complexe aqualudique, en proposant des continuités de cheminement confortables", explique encore le communiqué de la ville.

Ce nouveau dispositif devrait donc favoriser, selon la ville, la création d'"espaces apaisés". De quoi aller à l'encontre de la réputation de Reims, accusée souvent de faire la part trop belle aux voitures. 
 

Voir notre reportage :

 

 

Sur le même sujet

Écuroduc Vandoeuvre-lès-Nancy

Les + Lus