• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Qu'y a-t-il dans l'accord trouvé entre les forains et la ville de Reims ?

© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne

Depuis près d'une semaine, les forains, en colère contre la municipalité de Reims, organisaient des blocages et barrages filtrants dans le centre-ville. Ce vendredi, un accord entre la ville et les forains sera signé.

Par Lionel Gonzalez

Après une ultime rencontre entre les forains, le préfet de la Marne, le sous-préfet de Reims et des membres de la ville de Reims, il semble qu'un entendement soit trouvé entre les différentes parties.

Pour rappel, la base de ce conflit reposait sur l'installation de la foire de Noël, chaussée Bocquaine (à proximité du stade Auguste Delaune), et non plus sur les promenades (au centre-ville). Depuis lundi dernier, les forains refusaient de s'installer sur l'espace dédié chaussée Bocquaine et manifestaient leur mécontentement en organisant des blocages de la ville (opérations escargot sur la voie urbaine de Reims, barrages filtrants…).

Ce mercredi soir, durant près de 2h30, lors d'une discussion constructive et courtoise, un accord semble être trouvé afin d'envisager l'installation des manèges en centre-ville, square Colbert (entre la gare centre et la place Drouet D'Erlon). Cette rencontre a aussi montré que le dialogue était possible en vue d'échanges constructifs.

Signature d'un accord

Ce vendredi (07/12), sera signé un accord entre les forains et la ville de Reims (en accord avec le Préfet) confirmant la mise en place d'une étude de faisabilité d'installation des manèges square Colbert et sur les trottoirs alentours.

Des manèges square Colbert

Il est entendu que l'espace désigné du square Colbert (délimitation de la zone ci-dessous), n'est à ce jour, pas du tout prêt à recevoir une installation foraine (électricité, eau, sécurité, stabilité des sols…). Rapidement, un calendrier de travail et de rencontres sera proposé. Dès la semaine prochaine, vont se tenir des rendez-vous, en concertation avec les principaux intéressés. Il faudra alors faire un état des lieux et des demandes spécifiques pour l'installation des métiers de forains.

Toutefois, l'organisation matérielle, logistique, ainsi que les mesures de sécurité doivent être discutées.
Délimitation de la zone envisagée par l'accord entre forains et ville de Reims. / © capture d'écran Google Earth
Délimitation de la zone envisagée par l'accord entre forains et ville de Reims. / © capture d'écran Google Earth

De leur côté, les forains pourraient s'engager sur un temps de présence moins long (4 semaines au lieu de 6, adaptation du volume sonore, heures d'ouverture…).

Interview d'Arnaud Robinet - Maire de Reims

 

Retour sur les dix jours de bras de fer entre les élus rémois et les forains


Arnaud Robinet est l'invité de notre JT 19/20. Ophélie Masure reviendra avec lui sur ce conflit.

Dans un sondage publié par nos confrères de L'Union, 42 % des lecteurs qui ont pris la peine de répondre à ce sondage (soit  2 000 personnes) ne souhaitent pas la présence des forains près des Promenades.
Plus exactement, 34 % des personnes qui se sont exprimées (soit  1.600 voix) ont déclaré que, de toute façon, quel que soit l’emplacement, elles ne s’y rendraient pas. Et, enfin, seulement 24 % des personnes qui se sont exprimées souhaitent l’installation des forains aux abords des Promenades (soit  1.200 personnes).

A lire aussi

Sur le même sujet

REIMS. Gilets jaunes et forains

Les + Lus