Reims : Catherine Ceylac explore l'amour

© Mathieu Guillerot-France 3 Champagne-Ardenne.
© Mathieu Guillerot-France 3 Champagne-Ardenne.

La journaliste et productrice est l'invitée jeudi de l'émission "Ensemble c'est mieux" pour évoquer son dernier ouvrage. Un livre d'entretien avec 14 personnalités, 7 hommes et 7 femmes, sur l'Amour avec un grand A. Entretien. 

Par Mathieu Guillerot

Après un premier ouvrage intitulé "A la vie, à la mort" dans lequel elle s'intéressait au thème du deuil, Catherine Ceylac publie "A l'amour, à la vie", consacré cette fois-ci comme son nom l'indique au sentiment amoureux. Pour cela, la journaliste est allée à la rencontre de 14 personnalités, rencontrées au gré de ses interviews dans sa célèbre émission "Thé ou café", anciennement diffusée sur France 2. A la clé, des témoignages et des anecdotes insolites, riches en enseignements. 


1) Comment avez-vous choisi les personalités qui ont accepté de se livrer sur leur expérience amoureuse ?  


Avec près de 1800 invités reçus durant 22 ans dans l'émission "Thé ou café", il a fallu choisir pour réaliser ces entretiens (rires).
Ces 14 personnalités ont accepté de se livrer car je pense qu'elles ont eu confiance en moi. Durant ma carrière à la télévision, j'ai le sentiment de ne pas avoir eu de déviations éthiques, déontologiques, ce qui a induit je pense une forme de respect à mon égard de la part de ces personnalités, un respect bien entendu mutuel.

Je voulais des générations différentes, d'Helena Noguerra à François Berléand, mais je recherchais également des gens avec suffisemment d'expérience afin de raconter les différentes étapes de leur vie amoureuse. Il y a aussi Catherine Lara qui me parle de sa vie "homosensuelle", selon son expression, que j'aime bien.
 

2) Ces 14 invités n'ont pas tous la même définition de l'amour...


Et heureusement ! Mais il y a quand même des points communs comme la "première fois". Cette première fois où l'on rencontre quelqu'un, c'est un scud, un tsunami, un élixire... Deux énergies qui se rencontrent...
Ces personnalités évoquent leur itinéraire amoureux, le premier regard qu'elle ont senti sur elles. Un premier regard très beau qui change sa façon de voir sa propre vie, qui apporte de la confiance, de l'assurance. Spontanément, plusieurs d'entre elles ont évoqué leur "première fois", leur première expérience sexuelle. Thomas Dutronc par exemple m'a expliqué que son premier acte sexuel s'était déroulé avec une prostituée, et qu'il en garde une affection pour ces femmes qui lui ont apporté une forme d'expertise. Tout comme Claude Lellouche d'ailleurs. 

Dans les premiers temps, l'amour est un choc, mais avec les mois, les années, on rencontre des amours plus difficiles.
Sandrine Bonnaire l'évoque : on peut même passer à la violence, à la maltraitance...Elle a accepté d'évoquer les violences conjugales qu'elle a subies lorsqu'en fin de parcours avec un amoureux, elle a voulu le quitter et que celui-ci n'a pas supporté l'idée. Elle a subi des violences physiques extrêmement fortes, au point même que le tournage du film "Van Gogh" avec Jacques Dutronc auquel elle participait  a du être interrompu plusieurs mois, afin qu'elle subisse des opérations de la machoire...
Ces confidences m'ont epoustoufflé car il s'agit de personnes souvent rétives vis à vis des magazines people...Et là elles m'ont toutes confié et donné beaucoup de choses sans même me demander de relecture...

Je souhaitais que ces expériences aient une valeur d'exemple pour les lecteurs que je rencontre souvent lors de salons littéraires. On est tous pareil, qu'on soit sous les sunlights ou pas, on peut avoir des épreuves et surtout on peut les surmonter.

 
Catherine Ceylac publie son dernier ouvrage aux éditions Flammarion. / © Flammarion.
Catherine Ceylac publie son dernier ouvrage aux éditions Flammarion. / © Flammarion.

 

3) Avez-vous appris des choses sur l'amour au cours de ces entrevues ? 


Oui bien sûr, évidemment. Sur ma propre vie, sur ma propre existence. Vous savez, lorsqu'on pose des questions, on se "montre", on ne se dissimule pas tant que cela derrière nos questions.

J'ai appris aussi beaucoup de choses sur les mariages ou les compagnonnages au long cours, tels que celui de Philippe Geluck et ses 40 ans de vie commune avec sa compagne, Dany. Un couple très soudé, imbriqué dans le travail et la vie personnel. Il y a également Chantal Ladesou et le père de ses enfants, Michel. Chacun de ces témoins raconte avec beaucoup de détails la force qu'apporte l'amour, ou alors "l'amour-amitié" qu'ils recherchent, sans notion de rapports de force, comme Flavie Flament.
 

4) Avez vous personnellement compris ce qu'était l'amour ? 


Non, parcequ'en définitive, personne ne comprend rien à l'amour (rires). C'est une alchimie, quelque chose de tellement bizarre. Pourquoi on se sent bien, pourquoi au bout de quelques années on se sent moins bien ? Beaucoup parlent du quotidien, de la routine, de l'ennui...

Et puis il y a des étapes de vie, quand on arrive à la quarantaine, à la cinquantaine, il y a cette boulimie de vie...L'envie que ça "pétille" davantage pour ces couples, l'envie de susciter de la curiosité...La fameuse crise de la quarantaine pour les hommes comme pour les femmes. C'est une gagure de suciter l'envie et la curiosité sur le long terme, de manière permanente...

5) Etes-vous vous-même une grande amoureuse ? 

Je suis une amoureuse de la vie, le passé ne m'intéresse pas : je n'ai la nostalgie de rien. Je pense au moment présent, où nous sommes là ensemble. Je suis plutôt une épicurienne, j'aime beaucoup déguster de bons vins : j'ai appris ce qu'était le bon et l'amour des autres également. On peut avoir le coeur qui bat sans notion d'amour ou de sexualité, par simple amitié également. 

Il y a aussi la question de l'amour de soi. Je pense à Marianne James qui m'a confié être toujours en recherche dans sa quête amoureuse, mais qui en revanche s'est "trouvée" elle-même et a reussi à atteindre une forme d'équilibre et d'apaisement personnels.
Une plénitude trouvée pour beaucoup d'intervenants grâce à leur métier, même si pour un couple la célébrité peut être un cadeau empoisonné. Quand on est connu, il peut y avoir une forme de jalousie de la part du conjoint ou de la conjointe "anonyme", ou encore à propos de la différence de salaires...

6) Le grand Amour existe-t-il ? 


Assurément ! Et c'est cela qui est rassurant. Cela fait du bien de savoir qu'il y a des gens heureux en amour avec des sentiments très forts. Mais je pense surtout qu'il faut être ouvert à la rencontre, provoquer les choses, quel que soit l'âge de notre vie. J'entends souvent des femmes de cinquante ans, tout juste quittées, qui disent "plus jamais les hommes". Non !  Ce n'est pas parcequ'un homme s'est mal comporté que les autres se comporteront mal. Au contraire...Il y a toujours la bonne personne qui vous attend !
 
Extrait télématin
Retour sur la carrière de Catherine Ceylac. - FTV - francetv


Catherine Ceylac est à retrouver jeudi à 10h45 dans l'émission Ensemble c'est mieux, présentée par Valérie Alexandre. 

Sur le même sujet

Les + Lus