Reims. Une chercheuse et un réalisateur préparent un documentaire pour comprendre comment le féminisme change les hommes

Camille Froidevaux-Metterie, professeure à l'Université de Reims, et Laurent Metterie, réalisateur-producteur, recherchent des financements pour leur documentaire intitulé "Les mâles du siècle". Ils ont lancé une campagne de financement participatif sur Internet le 13 octobre dernier.
Camille Froidevaux Metterie et Laurent Metterie, dans le teaser de leur documentaire
Camille Froidevaux Metterie et Laurent Metterie, dans le teaser de leur documentaire © Capture écran
Pour elle, tout est parti de l'écriture de son livre. Pour lui, d'une remarque sexiste, à laquelle il a assisté. Pour le documentaire, d'une simple question, "T'as rien dit ?", de la part de Camille Froidevaux-Metterie, chargée de mission égalité-diversité à l'Université de Reims.
 
Un soir, en cuisinant, son mari lui raconte une anecdote. Il se trouvait dans un café et deux hommes au comptoir regardaient avec insistance le décolleté de la serveuse, en disant : "Oh les beaux lolos ! On veut du lolo !" L'air consterné, sa compagne lui demande pourquoi il n'a pas réagi. "Moi qui vis avec une féministe et partage ses combats, je n’ai rien dit", constate-t-il dans la description du projet.

Effectivement, Camille Froidevaux-Metterie est féministe, et même très calée sur le sujet. Auteure de Les corps des femmes, la bataille de l'intime (Philo magazine, 2018) et La révolution du féminin (Gallimard, 2015), l'universitaire avait l'idée en tête depuis quelques temps :

Lors de l'écriture de mon dernier livre, j'ai abordé le tournant génital qu'a pris le combat féministe depuis #MeToo. Comprendre : aborder la question des règles, de la sexualité. Les hommes ne peuvent plus s'y soustraire, ils doivent prendre place dans le débat.
- Camille Froidevaux-Metterie, chargée de mission égalité-diversité à l'Université de Reims.

Des besoins de financements pour la production et les déplacements

Au début de l'été, avec son conjoint réalisateur, ils choisissent alors de se lancer dans un documentaire. L'idée : interroger cinq générations d'hommes sur comment ils avaient vécu les grandes batailles féministes (politique, procréation, travail, famille, genre, sexualité). Ceux qui avaient 20 ans en 1970, 1980, 1990, 2000 et 2010 donnent leur avis. "J'ai élaboré le questionnaire pour l'aspect scientifique, mais c'est mon mari qui dirige les entretiens, afin que les hommes se sentent plus libres de lui répondre, instaurer un climat de confiance", justifie l'universitaire rémoise.
 
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Les mâles du siècle (@lesmalesdusiecle) le


Libérer la parole des hommes a un coût. Les Metterie ont besoin de 25.000 euros "pour les déplacements et la production, à savoir le montage, le mixage, etc…", explique Camille. Le couple a déjà réalisé 15 entretiens (dont les extraits sont disponibles sur ce lien), mais aimerait toucher un panel plus large et en réaliser le double, voire le triple. "Nous avons essentiellement des actifs urbains, nous aimerions avoir l'avis de ruraux et des catégories socio-professionnelles plus variées." Ce 29 octobre, ils ont déjà recueilli plus de 5.800 euros grâce à leur campagne de financement participatif. Selon la somme offerte, les financeurs bénéficieront de différentes contreparties. Par exemple, pour un paiement de 15 euros, on peut avoir son nom inscrit sur le générique de fin, ainsi qu'une invitation pour l'avant-première du film. Pour les plus généreux, d'autres avantages sont prévus.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société femmes