Reims : des anciens membres d'un club de boxe près de Toulouse écroués pour enlèvement et séquestration d'un Rémois

Trois anciens membres du Blagnac Boxing Club ont été interpellés le 1er octobre par l'anti-gang. Ils auraient participé à l'enlèvement et la séquestration d'un homme à Reims et en Allemagne au mois d'octobre 2018.

Par J. V.

Trois hommes, qui étaient licenciés du club de boxe de Blagnac près de Toulouse, dorment en prison depuis le 1er octobre. Selon des informations de 100% Radio, ces trentenaires seraient impliqués dans une affaire d'enlèvement et de séquestration d'un homme originaire de Reims en octobre 2018.

Mardi matin, les trois anciens boxeurs de Blagnac ont été interpellés par les hommes de l'anti-gang accompagnés par une équipe du SRPJ de Toulouse et de Reims, assistés de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention). Ils ont été immédiatement placés en garde à vue. 

Une opération menée dans le cadre d'une commission rogatoire d'un juge d'instruction de Reims car les faits se sont déroulés en octobre 2018 en Allemagne et en Champagne-Ardenne.

Opération punitive

Selon nos informations, recueillies auprès du procureur de la République de Reims, plusieurs individus auraient enlevé un homme originaire de Reims puis l'auraient conduit en Allemagne. Pendant plusieurs jours, la victime aurait subit des menaces et des violences physiques avant d'être relâchée et ramenée chez elle.

Mobile crapuleux, dette ou trafic de drogue, les raisons de cette opération punitive restent floues. 

Transférés à Reims

Une information judiciaire a été ouverte en Champagne-Ardenne. Les trois mis en cause ont été présentés à un juge d'instruction toulousain. Deux d'entre eux ont été placés en détention provisoire et le troisième mis sous contrôle judiciaire. Ils devraient être transférés à Reims pour se voir notifier leurs mises en examen.

Dans un communiqué, le président du Blagnac Boxing Club précise que '' les boxeurs incriminés dans ce fait divers, même s’ils ont été licenciés au club par le passé, n’en font plus partie aujourd’hui''. Et Serge Bastiani rajoute : ''Nous condamnons totalement leurs agissements qui n’ont rien à voir avec les valeurs du monde de la boxe en général et plus particulièrement avec celles que défend le Blagnac Boxing Club''.

Sur le même sujet

Les + Lus