Reims. Rencontre avec Frederic Lefevre, chocolatier

Il est passé sous les commandes des plus grands et s'est installé il y a un peu plus d'un mois à Saint-Brice-Courcelles dans la Marne. Portrait de Frederic Lefevre, un chocolatier "simple et efficace, comme son chocolat".
Coco, noisette, coriandre, amande, pistache… rien de tel qu'un bon bain de chocolat pour les pralinés et ganaches imaginés par Frederic Lefevre. Le chocolatier au Cv impressionnant a décidé de poser ses valises en Champagne. Plus précisément à Saint-Brice-Courcelles, près de Reims. L'apprenti qui avait commencé à Suippes a voyagé pour rencontrer ses deux maîtres à penser.

"J'ai travaillé avec Jean-Marie Gautier, meilleur ouvrier de France, à l'hôtel du Palais à Biarritz, raconte le chocolatier. Il a ancré en moi l'amour des choses bien faites et l'amour du goût. De respecter les produits, et de travailler les produits nobles simplement."
 
Voir cette publication sur Instagram

Nouveauté 🍴Itinéraire Gourmet Biarritz↔Bordeaux La traversée du Pays Basque jusqu’à la région bordelaise par la route des Landes est bien connue des fins gastronomes. L'Hôtel du Palais a conçu un nouvel itinéraire proposant d’exquise étapes inédites et gourmandes menant jusqu'à Saint-Emilion. En savoir plus > http://bit.ly/itineraire-bcb Les étapes 👉 @anethetcerfeuil, Barthouil, La Table de Caillivet, Ets Martin, @hostelleriedeplaisance

Une publication partagée par Hôtel du Palais (@hoteldupalais) le


Et d'ajouter : "Le deuxième monsieur, c'est Bruno Pastorelli, chocolatier [Meilleur Ouvrier de France, ndlr], qui a partagé avec moi l'amour du produit, la fibre." 
 
Voir cette publication sur Instagram

#chefsofinstagram #gastroart #chocolate #pastry #frenchpastry #chefstalk #brunopastorelli #pastry_inspiration

Une publication partagée par Bruno Pastorelli (@chef_bruno_pastorelli) le


Washington, la Suisse, l'école Ducasse… il devient ensuite formateur. De rencontre en rencontre, vient le moment de créer sa chocolaterie champenoise. Il embauche un jeune chef 3 apprentis 3 personnes à la vente. Mais le projet ne s'arrête pas là dans son laboratoire Frederic Lefevre veut continuer à transmettre :

Lorsque je reçois des artisans que je forme, je leur dis de mettre des vrais produits, de ne pas avoir peur de mettre de bonnes matières premières, le résultat final ne sera que meilleur.


Aller à la rencontre des clients en toute simplicité c'est à l'image de l'artisan, qui n'a pas souhaité des emballages ostentatoires, les saveurs étant à l'intérieur.

Mon chocolat, c'est celui qui me ressemble : simple et efficace. On a voulu que des choses naturelles.

Pour sa chocolaterie biscuiterie ouverte depuis un mois, Frederic Lefevre nourrit plein de projets notamment celui d'ouvrir prochainement un musée de la pâtisserie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie gastronomie sorties et loisirs cuisine portrait