Marne: les Restos du coeur au chevet des étudiants précaires à Reims

Privés de petit job alimentaire, les étudiants souffrent de la crise sanitaire et économique. À Reims, ils sont de plus en plus nombreux à solliciter les Restos du coeur. Une distribution alimentaire leur est destinée chaque samedi matin.

Chaque samedi matin, jusqu'au 14 mars 2021, les Restos du Coeur de la Marne, 21 rue des Poissonniers à Reims, mène une distribution alimentaire pour les étudiants.
Chaque samedi matin, jusqu'au 14 mars 2021, les Restos du Coeur de la Marne, 21 rue des Poissonniers à Reims, mène une distribution alimentaire pour les étudiants. © Vincent Thollet/France Télévisions

Cette étudiante d'origine algérienne est arrivée à Reims cette année pour faire ses études. Avec elle, elle a emporté un petit pécule pour financer sa formation, son logement, et manger, tout simplement. "J'ai la responsabilité de bien gérer cette somme", explique la jeune fille. Bien faire ses comptes, une nécessité, car "dans la période sanitaire actuelle, c'est compliqué de trouver un job". Et pour alléger ses dépenses, elle s'est tournée vers les Restos du coeur, sans qui son budget, comme celui de nombreux étudiants, fonderait comme neige au soleil.

 

Près de 150 étudiants bénéficiaires

Ce samedi matin, comme chaque samedi depuis le 23 novembre, les Restos du coeur de Reims organisent une distribution de denrées à destination des étudiants. "Poisson, légumes, fromage, beurre, lait, conserves...", la jeune étudiante est repartie avec un colis bien rempli comme toutes les semaines. "Ça nous aide à ne pas dépenser trop d'argent dans les courses."

"Ce n'est pas une démarche simple de s'inscrire aux Restos du coeur, il y a un cap à franchir."

Jacques Bizet, responsable de la logistique aux Restos du coeur de la Marne

 

Chaque bénéficiaire repart avec l'équivalent de neuf repas. Produits laitiers et viande, en tête de liste des aliments dont se privent habituellement les plus démunis. Au delà de la nourriture, l'association offre des produits d'hygiène indispensables, mais chers dans le commerce. "Ce matin, je n'ai pas vu une fille qui n'a pas pris de serviettes hygiéniques", raconte Jacques Bizet, responsable logistique des Restos du coeur dans la Marne.

 

En dehors des fêtes, l'association compte entre 130 et 150 étudiants bénéficiaires. Soit autant de jeunes en situation de précarité économique. "C'est plus que ce que l'on imaginait au départ, explique Jacques Bizet. Et je pense que ça va progresser." Il rappelle que cette sollicitation de la part d'étudiants témoigne d'un réel besoin : "Ce n'est pas une démarche simple de s'inscrire aux Restos du coeur, il y a un cap à franchir."

C'est la première fois que l'association met en place dans le centre-ville de Reims ce dispositif à destination unique des étudiants. "On répond à une demande", assure Jacques Bizet. Parmi l'ensemble des bénéficiaires, "80%" sont nouveaux et n'y avaient jamais mis les pieds. L'épidémie de Covid-19 comme révélateur de la précarité étudiante.

 

Une majorité d'étudiants étrangers

Durant cette période de Noël, la majorité des jeunes inscrits sont étrangers. "Environ 60% à 70%", précise Jacques Bizet. Sacrifiés parmi les sacrifiés, les étudiants étrangers souffrent particulièrement de la pénurie de petits jobs alimentaires. D'autant plus qu'ils ne peuvent bénéficier des bourses sur critères sociaux. "Sans les Restos, je me débrouillerais, mais ça chaufferait quand même un peu", avoue l'un d'eux.

Jacques Bizet, responsable logistique des Restaurants du coeur dans le département de la Marne
Jacques Bizet, responsable logistique des Restaurants du coeur dans le département de la Marne © Vincent Thollet/ France Télévisions

 

Dans une enquête Ipsos, réalisée à la demande du syndicat étudiant Fage en juin 2020, près de trois quarts des 18-25 ans déclarent avoir rencontré des difficultés financières à la suite du premier confinement. "Est-il normal que nos jeunes d'aujourd'hui aient du mal à suivre leurs études ?", s'interroge Jacques Bizet. "C'est dur d'avoir 20 ans en 2020", concédait Emmanuel Macron lors d'une allocution, le 14 octobre.

 

Une "nouvelle aide exceptionnelle"

En réponse à la crise qui frappe de plein fouet la jeunesse, une aide de 150 euros a été débloquée pour les bénéficiaires de bourses ou aide personnalisée au logement (APL). Dans son interview accordée au média en ligne Brut, le président de la République évoquait la mise en place d'"une nouvelle aide exceptionnelle" en ce début d'année 2021. Dans cette même interview, Emmanuel Macron rejetait l'idée, défendue entre autres par la Fage, d'étendre le RSA aux jeunes de moins de 25 ans. "Pas un grand fan de cette solution", avait-il alors déclaré.

De leur côté, les Restos du coeur recherchent toujours de nouveaux bénévoles pour effectuer des distributions de denrées. Notamment des jeunes le samedi pour les distributions auprès des étudiants.

Pour plus de renseignements, vous pouvez appeler l'antenne rémoise de l'association au 0983721190 ou bien vous rendre sur place au 21 rue des Poissonniers à Reims. Sinon, rendez-vous sur le site internet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société jeunesse famille solidarité