Reims : la série De Gaulle avec Samuel Labarthe en tournage à la cathédrale

Ce vendredi 20 décembre, la cathédrale de Reims a été transformée en plateau de tournage pour remplacer Notre Dame de Paris. Une série télé diffusée sur France 3 consacrée au général De Gaulle est en préparation. 

Samuel Labarthe en tournage au milieu du choeur de la cathédrale de Reims, ce vendredi 20 décembre.
Samuel Labarthe en tournage au milieu du choeur de la cathédrale de Reims, ce vendredi 20 décembre. © Juliette Poirier, France 3 Champagne-Ardenne
Des camions de productions ont alerté les riverains, on les a vus devant la sous-préfecture de Reims, et ils sont désormais tout près de la cathédrale ce vendredi 20 décembre. Un tournage est en cours, projecteurs et caméras sont en place. Il suscite la curiosité car cela n'est pas si fréquent. De Gaulle est le héros de ce téléfilm tourné depuis quelques mois dans le Grand Est. Et le comédien Samuel Labarthe incarne le grand Charles. Il nous a livré son état d'esprit avant de démarrer sa scène du jour. 

"J'ai la Croix de Lorraine, on est en août 1944, De Gaulle libérait Paris. On a choisi cette cathédrale de Reims, car en réalité il se recueillait à Notre-Dame de Paris. On va donc faire passer cette rosace de Reims pour celle de Paris, on entendra les fusillades. C'est un moment fort. On est heureux d'être là, dans cette cathédrale chargée de l'Histoire de France. Une séquence un peu anachronique, mais c'est la magie du cinéma. Hier on était à la villa Demoiselle, on est aussi allé tourné en Haute-Marne à Colombey".
 

L'équipe de la série qui sera diffusée sur France 3 a passé cette semaine du 16 décembre trois jours à Reims, avec une séquence dans le salon Charles de Gaulle à la sous-préfecture. Cette pièce représentait le général dans son bureau à Londres. Le comédien qui découvre la cathédrale a déjà passé trois heures au maquillage. "Dans ce costume, il faut essayer d'habiter le personnage. On essaye de lui donner vie, pas de l'imiter. On interprète. L'objectif est de se glisser dans les pas du personnage. De raconter une grande Histoire de France. Une grand aventure. On est enthousiaste de marcher sur ses pas". 
 

"Un lieu incroyable"

Alors que l'équipe se met en place, Samuel Labarthe revient sur l'histoire du lieu. "Je sais qu'elle a souffert cette cathédrale. Pendant les 3 heures de maquillage, j'ai écouté le récit des ravages de la guerre, raconté par Albert Londres. D'autant qu'on a vu Notre Dame de Paris brûler, un siècle après. Il reste encore les stigmates ici. C'est un lieu incroyable, chargé d'histoire"
 
La cathédrale de Reims transformée en plateau de tournage.
La cathédrale de Reims transformée en plateau de tournage. © France 3 Champagne-Ardenne

En décembre 2019, quatre tournages de films ont lieu dans la région Grand-Est. "L'an dernier on a eu encore plus d'activités, cette année certains films ont été décalés. Mais en Champagne-Ardenne, il y a une recrudescence des tournages. Avant la région ne soutenait que des documentaires, pas des films. Là ça a changé depuis la fusion des régions. On a de plus en plus de projets. L'an dernier, deux séries ont été tournées à Reims, Chérif pour France 2 et Double Je. Soit 120 jours de tournage. Les producteurs parisiens principalement commencent à venir parce que ce n'est pas loin de Paris et avec des paysages variés. On travaille à la répartition sur l'ensemble de la Région. Pour être logique, et homogène", résume Michel Woch, chargé du bureau d'acueil des tournages à l'agence culturelle Grand Est.  

Pour cette série De Gaulle, il y a un mélange des lieux de tournage entre la région parisienne, le Grand Est et les hauts-de-France. Cela représente 60 jours de tournage. Elle devrait être diffusée sur France 3 en 2020 à l'occasion de l'anniversaire de la mort du général. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
dans les coulisses cinéma culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter