Reims : une voiture belge de 1909, "unique au monde", arrive au musée de l'auto

La voiture belge de 1909 est arrivée le 6 octobre et sera visible dès ce jeudi, au musée de l'automobile de Reims.

Elle est arrivée sur une remorque, peu avant 19h, mercredi 6 octobre au musée de l'automobile de Reims. Telle une star, cette voiture belge de type FN (fabrique nationale) date de 1909. Elle était recouverte d'un film en plastique noir pendant le trajet. Et elle a été prêtée par son propriétaire, originaire de Valence. 

Didier Carayon, le président du musée de l'auto de Reims ne cachait pas sa fierté d'accueillir dans le musée cette nouvelle voiture rutilante. 

Quelle est la particularité de cette voiture que vous venez de ramener ?

Comme un certain nombre d'auto que nous avons réussi à trouver pour le musée, c'est encore une voiture unique au monde. C'est une voiture de marque FN, qui est de fabrication belge, à côté de Liège et elle est de 1909. C'est une entreprise qui a malheureusement péri et c'est une voiture qui a été achetée neuve par un vétérinaire qui était installé à Méry-sur-Seine dans l'Aube. Ce qui est surprenant, c'est qu'il a acheté la voiture en châssis moteur chez FN. Et c'est lui qui a dessiné le plan de la carrosserie et qu'il l'a fait faire dans une entreprise française qui était Kurus, qui est un grand carrossier français qui était installé à Paris.

Alors vous l'avez ramené aujourd'hui, elle est dans un état parfait, comment ça se fait ?

La voiture a eu de la chance, c'est d'être protégée par ce monsieur, qui l'a léguée à ses enfants . Et maintenant, c'est passé dans les mains de ses arrières petits enfants, qui donc l'ont restaurée et elle subi une restauration complète, que ce soit au niveau du moteur, au niveau de la carrosserie. Il n'y a qu'une seule chose qui n'est pas restaurée, c'est l'intérieur parce qu'il est magnifique et il est totalement d'origine.

Ça va être l'une des pièces emblématiques du musée de cette période là, 1909 ?

Ce ce qui est intéressant, c'est que en très peu de temps, en deux ans, la période du COVID, c'est que nous avons eu la chance de pouvoir le trouver et acheter une Lacroix de Laville qui est de 1903, au début d'année, c'était la Rochet-Schneider qui est de 1905 et là maintenant, cette voiture de 1909 et on en a une autre de 1908. Ça fait un ensemble merveilleux.

Qu'est-ce qu'elle nous apprend sur l'automobile ?

Cette voiture de 1909, nous apprend d'abord qu'en Belgique on fabriquait des voitures. Et puis également, l'intérêt des carrossiers par rapport aux créateurs de voiture, puisque à ce moment-là, on achetait pas une voiture comme on achète actuellement. Ou alors vous avez une auto, qui est finie et que vous venez chercher pratiquement à la concession.

C'était le le propriétaire qui était le destinataire de l'auto qui dessinait les plans pour sa carrosserie, il en faisait ce qu'il désirait, et c'est ça qui est extraordinaire, parce que ce sont des voitures qui sont devenues très rares, parce que de 1909 il y en trois à travers le monde de ce type-là, mais par contre avec cette carrosserie là, elle est unique. Unique au monde.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie auto-moto sport insolite