Retard des bus à Reims, les usagers déjà lassés des travaux

Depuis le 2 avril, des travaux sur la Voie des sacres entraînent des déviations sur les lignes de bus rémoises, qui vont de pair avec de nombreux retards et dérégulations du trafic. Une situation pénible pour les usagers, qui devront faire avec jusqu'à septembre 2025.

C'est une situation qui risque de faire parler encore longtemps. Depuis le 2 avril, le Grand Reims et la ville de Reims ont engagé des travaux d'envergure afin de préparer le renouveau de la voie des Sacres (axe reliant les promenades Jean-Louis Schneiter et la place des Droits de l'Homme) ainsi que l'arrivée des Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) sur le réseau Grand Reims Mobilités. Des chantiers qui ont nécessité une modification des itinéraires classiques, et qui occasionnent de nombreux retards, accompagnés de dérégulations du trafic.

"C'est pénible. Tous les matins, je dois marcher jusqu'à la gare pour avoir mon bus, et c'est le suspense constamment. Je ne sais pas s'il va passer à l'heure, si je vais devoir attendre le prochain, s'il va y avoir du retard sur la route... Même en venant bien en avance, j'arrive souvent en retard", se plaint Thomas, étudiant de 22 ans qui emprunte quotidiennement la ligne 3. L'arrêt le plus proche de chez lui, Carnot, fait partie des arrêts non desservis en raison des travaux.

Des travaux jusqu'à septembre 2025

Jusqu'à quand ? "Septembre 2025", répond la communauté urbaine du Grand Reims. Pourquoi si loin ? "Les travaux se font en plusieurs étapes. Le service archéologique a notamment déterminé qu'il fallait faire des fouilles avant de réaménager", répond le service de communication. "Cet axe va changer de vocation, il sera plus qualitatif, avec des végétaux, plus de places pour les restaurants et brasseries, des bus pouvant transporter 150 personnes qui circuleront dans les deux sens. Il y a une ambition de rendre perméable l’espace urbain. Mais, en dessous, il y a l'eau, l'assainissement, l'électricité, etc... Pour planter un arbre, il ne faut pas qu'il y ait l'électricité en dessous. Ce sont des travaux complexes".

Mais alors, peut-on s'attendre à voir davantage de bus en circulation pour compenser ces déviations et dérégulations de trafic en attendant ? Actuellement en période de vacances scolaires, l'offre de transports publics, indépendamment des travaux, est réduite et il faut se référer aux horaires du samedi en semaine.

Une situation qui embête les travailleurs : "on prend le bus pour ne plus prendre la voiture, pour des raisons écologiques. Mais quand vous n'êtes jamais sûrs d'arriver à l'heure au travail, vous retournez vite vers la voiture. Ce n'est pas à nous de prendre des risques", regrette Manon, 32 ans, qui prend désormais le bus seulement quand elle n'est "pas pressée".

Pas de réévaluation de l'offre de transports publics pour le moment

Du côté de la communauté urbaine du Grand Reims, l'accent est surtout mis sur le calendrier scolaire pour expliquer la situation, entre autres imprévus : "nous sommes actuellement et pendant deux semaines en période de congés scolaires. L’offre de transports publics est donc réduite. Par ailleurs, un scénario de déviations de bus empruntant jusqu’ici la voie des Sacres a été établi avec le concessionnaire de transports publics, Grand Reims Mobilités. 

Actuellement et à titre temporaire, les circuits et modalités de déviations établis contractuellement en amont de ce projet urbain ne peuvent être totalement appliqués [en raison d'un imprévu]. Lorsque ce sera le cas, le Grand Reims pourra voir avec son concessionnaire l’éventuelle nécessité de réétudier l’offre de bus planifiée en amont du projet urbain de la voie des Sacres et ainsi une qualité de desserte pour les usagers des transports publics".

Traduction : ce n'est pas tout de suite que l'offre transports sera réévaluée, et impossible pour le moment de communiquer une quelconque estimation en termes de date. Ce sera donc aux usagers de s'adapter, au moins dans un premier temps, aux dérégulations et retards. Pour le retour à la normale, cette fois-ci dans des bus à plus grande capacité, rendez-vous en septembre 2025.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité