Entre les jours fériés et les ponts du mois de mai, la période est critique pour l'Établissement français du sang. Ce vendredi, malgré le pont, une journée de collecte était organisée à la Maison Commune du Chemin-Vert, à Reims.

Les jours fériés du mois de mai font le bonheur des promeneurs dans les parcs et des amis aux terrasses des cafés. Il crée aussi de l’inquiétude à l'EFS, l’Établissement Français du sang.

Quatre jours fériés au mois de mai (1er mai, 8 mai, jeudi de l’Ascension et lundi de Pentecôte), ce sont quatre jours où l’établissement a fermé ses portes et reporté tous ses prélèvements. Pour éviter toute pénurie, un message a donc été envoyé ce vendredi à tous les donneurs réguliers : "4 jours fériés = 40 000 dons de sang en moins... Donnez "

"Ça coûte rien et ça sauve des vies"

L'EFS a convié ces donneurs à la Maison du sang, rue Cognac-Jay à Reims, mais aussi, pour la première fois, à la Maison commune du quartier Chemin Vert.

Parmi eux, Léo-Paul a répondu à l’appel. Pour ce jeune de 18 ans, donner son sang est une évidence, c'est sa grand-mère qui l'a convaincu.

"C'est la troisième fois que je donne, ça faisait un petit moment que je n'étais pas venu et j'ai vu qu'avec les jours fériés, ils étaient en manque. Comme je n'avais rien à faire cet après-midi, je suis venu. Ma grand-mère a donné toute sa vie, elle a même été bénévole dans une association de don du sang donc je suis son exemple. Ça coûte rien, ça sauve des vies, c'est pour ça que je le fais..." 

Des besoins à flux tendu

Cette fidélité chez les donneurs est bien sûr très attendue par les services d'urgences et les hôpitaux. Le docteur Catherine Balesi travaille à l'Établissement français du sang et elle sait que ces dons sont particulièrement importants, notamment à l'approche des beaux jours.

"On approche des grandes vacances, il faut donc qu'on remplisse les stocks. Et avec tous ces jours fériés de mai, ce n'est pas la situation la plus simple pour nous. On est très souvent à flux tendu, en tous cas rarement très confortable. Donc à partir du moment où on a un creux comme en ce moment, le manque peut se ressentir assez rapidement. On voit que sur certains groupes, on bascule facilement dans le orange, voire même parfois dans le rouge."

Avec ou sans rendez-vous

Dans ces périodes, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. L'EFS compte bien sûr sur ces donneurs réguliers mais elle accueille également sans rendez-vous les donneurs débutants.

Après avoir rempli un questionnaire, un entretien avec le médecin permet de confirmer qu'un prélèvement est possible. Les candidats doivent par exemple être majeurs et peser plus de 50 kg pour pouvoir donner leur sang.

Pour encourager les dons, l'Amicale des donneurs de sang bénévoles de Reims a également fait un effort sur la communication. Elle a ainsi confectionné des poches de pain et les a distribuées dans les boulangeries du quartier depuis la fin du mois d'avril.

"On savait qu'avec les jours fériés, il fallait mobiliser, explique Jean-Marie Lambinet, président de l'Amicale. On a fait des affiches comme toujours mais, en plus, on a distribué ces poches de pain pour faire venir le plus grand nombre. Aujourd'hui, si on arrive à 40 ou 45 dons, ce sera déjà bien".

Le pari semble réussi même s'il ne sera pas suffisant. Ce samedi, la Maison du don de Reims sera encore ouverte, jusqu'à 16 h 30.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité