TEMOIGNAGE. Une stèle en hommage aux victimes du covid, "totalement parties dans l'oubli"

Dans la matinée de ce samedi 27 mai, une cérémonie a été organisée à l'occasion du dévoilement d'une stèle. Celle-ci est dédiée aux victimes du covid. Lionel Petitpas, devenu veuf lors de la pandémie, est à l'origine du projet via l'association Victimes du covid-19.

La pandémie de covid-19 a entraîné de nombreux deuils. Et lorsque l'on perd quelqu'un, une cérémonie est généralement organisée. Lionel Petitpas a effectué beaucoup de démarches pour que ce soit le cas au sommet de l'État.

Il était aussi très décidé à ce qu'un monument soit construit en hommage aux victimes. Pour le financer, il avait notamment participé à l'enregistrement et à la diffusion d'une chanson. Un engagement de tous les instants, né après la mort de sa compagne durant la pandémie.

Ce samedi 27 mai 2023, à 11h00, le projet a finalement abouti. Un monument de marbre a été érigé sur une vaste pelouse, située en face du terrain de tennis de Cormontreuil (Marne, voir sur la carte ci-dessous).

Nicole Fachet, reporter de France 3 Champagne-Ardenne assistée de Xavier Claeys à la caméra, ont recueilli les propos de Lionel Petitpas, qui préside l'association Victimes du covid-19. "Cette journée est plus que symbolique. C'est la finalité d'un combat de trois ans."

Des morts à ne pas oublier

"C'est également une journée inoubliable, pour tous les morts. Ma femme, bien sûr, mais aussi tous les morts de [notre] commune [sa voix se trouble sous le coup de l'émotion; ndlr]. Je remercie le maire et l'équipe municipale qui ont répondu à mes sollicitations." 

"La stèle, telle qu'elle est mise en place, semble unique en France. Je n'en ai pas trouvé d'autre [il y a toutefois un monument à Troyes; ndlr]. J'espère que certains maires un peu... récalcitrants... en prendront de la graine. Et se pencheront sur ces victimes de covid qui sont totalement parties dans l'oubli. Complètement oubliées de la société, même encore maintenant : on n'en parle plus. Pourtant, la [maladie] tue encore chaque jour." 

"C'est un combat de vouloir qu'il y ait un hommage pour tous ces gens qui sont morts comme des pestiférés : on n'a pas eu le droit de voir le cercueil, de voir le visage : rien. Votre proche décède, et vous passez à la répartition de ses cendres sans étape intermédiaire... Dans nos sociétés, le rituel funéraire est extrêmement important : aussi bien pour celui qui est mort que pour les vivants. D'où la création de cette association : je voulais qu'on pense à ces morts."

La stèle nouvellement érigée a été parsemée de parterres de fleurs. Un hommage républicain a été rendu en compagnie de parlementaires et de pompiers.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Grand Est
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité