Titanic : la comédie musicale sur Élise Lurette, rescapée du naufrage, débarque à Reims

Le divertissement musical tiré du livre "Élise et le Titanic" de Gilberte Touret sera joué à Reims (Marne), le samedi 13 janvier. Une première prestation avait été donnée dans la petite commune de Cormicy (Marne), en 2022.

Il est temps d'embarquer à nouveau sur le Titanic. Et d'accompagner Eugénie Lurette, qui préférait s'appeler Élise. Si vous ne la connaissez pas, sachez qu'il s'agit d'une rescapée du célèbre naufrage survenu le 15 avril 1912.

Élise Lurette est née dans le petit village d'Hermonville (Marne). Elle se lia avec la richissime famille Spencer, et vécut toute une partie de sa vie dans un luxe inouï. Ses souvenirs, en quantité, ont inspiré à Giberte Touret, conseillère municipale d'Hermonville et correspondante de L'Union, l'écriture du livre Élise et le Titanic, publié chez Liralest. 

Après une première adaptation en comédie musicale dans la petite commune de Cormicy (Marne), fin 2022, le voilà qui revient sur les planches. Avec, toujours, le concours de l'ensemble musical Camerata Champagne. Cette fois-ci, rendez-vous est donné le samedi 13 janvier 2024 (à 14h30), dans la Maison commune du Chemin Vert, à Reims (Marne), plus grande ville du département (voir emplacement sur la carte ci-dessous).

"Les 100 places à Cormicy étaient occupées et il a fallu rajouter des chaises", raconte Gilberte Touret à France 3 Champagne-Ardenne. Un grand succès. "Mon amie Odile Lumbroso, qui est agrégée de lettres et flûtiste, a décidé de monter à nouveau la comédie musicale. C'est une passionnée. L'ensemble Camerata Champagne est un orchestre de chambre." Une sorte de petit orchestre, qui jouera de la musique classique entre plusieurs lectures du récit de la vie d'Élise Lurette. Bien qu'amateur, il propose pléthore d'instruments : piano, clarinette, violon, violoncelle, flûte. 

Odile Lumbroso préfère évoquer un "divertissement musical" plutôt qu'une comédie musicale. "Je trouvais que le terme de 'concert-lecture' faisait un peu trop universitaire, ce que je ne suis pas. Le but de nos concerts, c'est de faire connaître de manière ludique la musique classique à un public qui n'est pas habitué à ce genre de prestation, en particulier dans nos petits villages autour de Hermonville."

"Gilberte Touret était ma voisine de chorale, à Hermonville. J'ai su qu'elle était écrivaine, et que pendant le covid, elle avait écrit un livre autour d'Élise Lurette. Je l'ai trouvé très intéressant, et je lui ai demandé l'autorisation de le mettre au centre d'un divertissement musical consacré à Élise et au Titanic. J'ai réduit et adapté, en quelques sortes, ce livre pour obtenir une heure de musique et 20 minutes de texte. Ça nous a paru intéressant de présenter le tout à un public local : les gens aiment qu'on vienne leur parler d'eux."

Une session de répétition a eu lieu le samedi 6 janvier, dans l'Aisne, et s'est "très bien passée. C'était un peu sportif, car nous avons des musiciens qui nous suivent depuis longtemps." Avant son déménagement, l'ensemble orchestrait à Paris. "Des musiciens venaient de Bretagne, de Paris, de Bourges." 

Cantatrice et carillon

En guise de décor (la salle, élégante, se suffit à elle-même), un montage vidéo va être diffusé avec des photographies du Titanic et de l'Olympic (son navire-jumeau, où la majorité des images a été prise en réalité). "On aura les salons élégants du Titanic. On se rend compte, même si c'est en noir et blanc, du luxe invraisemblable du bateau."

Il y aura aussi naturellement le portrait d'Élise Lurette. Côté accessoires, on leur a prêté des valises et des canotiers d'époque, pour faire plus immersif. Une petite touche d'humour est à prévoir, "On essaye un peu, pour montrer aux gens qu'un orchestre, ce n'est pas forcément en queue de pie avec dix années de solfège derrière. Les musiciens classiques peuvent aussi être des personnes pleines d'humour." 

Les petits plats seront mis dans les grands par rapport au précédent divertissement musical, annonce Gilberte Touret. "Il y aura une cantatrice dans le rôle de Marie-Eugénie Spencer." La maîtresse, et amie, d'Élise Lurette. Clin d'œil de l'histoire, elle était cantatrice quand elle a rencontré William Augustus Spencer, riche collectionneur de livres.

"Et à la fin du spectacle, il y aura une carillonneuse au clocher de l'église Saint-Nicaise." C'est l'église située juste en face. "Elle va jouer l'air du film Titanic de James Cameron." Oui, on parle bien de My Heart Will Go On de Céline Dion, composée par le regretté James Horner. Il faudra le voir pour le croire (à écouter aussi dans la vidéo ci-dessous). 

Bien évidemment, Céline Dion ne sera pas la seule à être de la partie. Comme lors du précédent opus ; on pourra compter sur la présence de Dvorak, Debussy (difficile vu le sujet de passer à côté de la Petite suite en bateau), ou encore Beethoven. Incontournable : après tout, c'est lui qui a composé la bien connue Lettre à Élise... Lurette ? 

Gilberte Touret est émue de voir Élise Lurette continuer à vivre à travers ce divertissement musical. On ne l'oubliera jamais. Alors qu'on parle tout de même d'une vieille dame morte en 1940 à 87 ans, souffrant de la maladie d'Alzheimer, et dont la tombe à Clamart (Hauts-de-Seine) a été détruite au sortir de la Seconde Guerre mondiale. "Cela me fait très plaisir, et pourtant, ce n'est pas une personne de ma famille, Mais je la considère comme telle."

Depuis 2010, Gilberte Touret s'est plongée dans sa vie, a écrit des articles sur elle, et a même rencontré son descendant, Claude Roulet, qui a pu lui présenter des souvenirs de famille. Notamment un très précieux menu de la salle à manger de première classe du Titanic, daté du 12 avril 1912. Vendu aux enchères (ce qu'on ne souhaite pas), il vaudrait des millions. 

Claude Roulet s'était d'ailleurs inscrit sur le forum du Titanic (qui a aussi une page Facebook) pour partager des informations sur son aïeule à une poignée de titanicophiles aux anges. En 2012, Gilberte Touret était présente à la Cité de la mer de Cherbourg (Cotentin), où le Titanic fit sa première escale, afin de commémorer le centenaire du naufrage avec l'Association française du Titanic (AFT). 

Comment s'y rendre

Les places pour ce divertissement musical peuvent être réservées en ligne (100 sont déjà parties), via le site Internet de l'association Au fil de l'histoire, patronne de l'évènement et défenseuse de l'histoire locale. Il en coûtera 10 euros pour les adultes, 5 seulement pour les étudiant(e)s et les enfants, et rien du tout pour les moins de 8 ans.

Pour rappel, l'endroit est desservi par le bus de la ligne 3 de Citura, dans le sens Maurencienne-Moulin de la Housse. L'arrêt de bus se nomme Bons enfants. 

Pourrait-il y avoir une troisième édition ? "J'ai une belle-sœur à Paris qui m'a demandé quand on fera quelque chose là-bas... Moi je veux bien, mais je ne sais pas si ça serait possible." On verra bien. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité