Trente kilomètres de plots orange en double sens sur l'autoroute A4 et aucun travaux en vue : on vous explique

Les usagers de l'autoroute A4 entre Paris et Reims l'ont constaté avec dépit depuis début avril. Ceux qui vont l'emprunter pour le pont du 8 mai et de l'Ascension aussi : des plots orange sont installés sur trente kilomètres dans les deux sens, sans aucun chantier en vue. Voici pourquoi.

Des petits plots, des petits plots, encore des petits plots...Sur l'autoroute A4, entre Château-Thierry dans l'Aisne et Dormans dans la Marne, on ne compte plus (ou presque) les plots de chantier orange et blancs qui inondent la voie de gauche dans les deux sens, sur une portion de trente kilomètres. À raison d'un plot de chantier tous les dix mètres, selon nos estimations, il y en aurait précisément 6 400. Ils ont été installés par la Sanef qui gère cette autoroute, depuis le 5 avril. 

Conséquence de ces voies de gauche fermées depuis plus d'un mois dans les deux sens sur l'A4 pendant 31 kilomètres, les automobilistes sont obligés de rouler à 80 km/h derrière les camions. Lors de ce week-end prolongé de l'Ascension et du 8 mai, qui s'annonce très chargé sur les routes, il faudra prendre donc son mal en patience. Bison futé estime que la circulation restera difficile dans le sens des départs, jusqu’en fin d’après-midi. Ces plots ne vont pas fluidifier la circulation. 

D'après nos constatations, les travaux n'ont toujours pas commencé ou en tout cas ne sont pas visibles à l'approche du 8 mai. Mais la gêne, elle, est bien présente. Le tarif du péage entre Paris et Reims n'a pas changé. Il varie entre 2,4 et 7,5 euros. En pareilles circonstances, nombreux sont les usagers à ne plus choisir l'autoroute. 

Dans un communiqué, l'organisme Sanef explique l'installation des plots. "À partir du 5 avril 2024, Sanef met en place un dispositif de contrôle de l’infrastructure de l’A4 sur une zone de 31 km allant de l’Ouest du diffuseur de Château-Thierry (n°20) au diffuseur de Dormans (n°21). Cette mesure entrainera une neutralisation de la voie de gauche dans les deux sens de circulation". 

Les usagers sont d'autant plus énervés qu'ils ne voient rien venir du côté de ce chantier. 

"Faire preuve de patience"

Fâcheux, mais opération indispensable, selon la Sanef, qui précise que c'est "à la suite d’un accident survenu le 4 avril sur l’A4 à l’ouest de Dormans, que les travaux ont été envisagés. Cet accident a endommagé le terre-plein central, Sanef, par mesure de précaution, effectue un contrôle de l’infrastructure entre Château-Thierry et Dormans.

Dans cette zone, la vitesse sera abaissée à 90 km/h. Conscient de la gêne occasionnée pour ses clients, nous invitons les conducteurs à faire preuve de patience et de prudence dans ce secteur. La sécurité de ses clients et de ses collaborateurs est la priorité du groupe Sanef, particulièrement mobilisé en cette période de départ en vacances". Le communiqué date de début avril, depuis pas de précision supplémentaire. 

Grogne des usagers dont les taxis

Du côté des taxis, la grogne est palpable : "on ne voit personne qui intervient sur cet axe, conséquence, on perd du temps, au moins 15 minutes sur des longs trajets, lâchent d'emblée les taxis Rousel contactés par France 3 Champagne-Ardenne, c'est la galère. Je ne sais même pas pourquoi ils font ça. Je vois parfois des agents qui travaillent dessus, mais c'est rare, alors que je fais ce trajet chaque jour, même de nuit il n'y a personne. On perd du temps et surtout pour les clients, c'est embêtant surtout pour ceux qui vont se faire soigner à Paris. On anticipe avec ces 32 kilomètres à 90 kilomètres heure au lieu de 130 dans les deux sens". 

Sur les réseaux sociaux, certains usagers font part de leur fatigue face à un chantier fantomatique. "On en peut PLUS ! Tous les week-ends je me tape 30 km aller, 30 km retour à 90 km/h sur une autoroute que je paye 24€ aller-retour, c’est FATIGUANT", dénonce une internaute qui emprunte ce trajet. 

Ce chantier rappelle dans une moindre mesure, les travaux rendus nécessaires pour assurer la sécurité des automobilistes, comme en Normandie, sur l'A13, avec la fermeture de l'axe routier, décidée "pour une durée indéterminée", après la découverte de problèmes sur la route pouvant avoir des conséquences sur la sécurité des usagers, entre le viaduc et le tunnel de Saint-Cloud. Cet axe doit rouvrir en partie le 10 mai.

Pour l'autoroute A 4 et sa collection de plots, aucune date de retour à la normale n'est prévue à court terme. La Sanef n'indique pas de fin de chantier. Seul point positif, conduire moins vite économise du carburant. Et emprunter les routes secondaires coûte moins cher. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité