• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

VTT : deux champions, quatre spécialités et mille acrobaties

© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne

Notre série "Un été dans la Grand Est" s'intéresse cette semaine aux deux-roues. Dans la Marne, nous sommes partis à la rencontre de deux champions de VTT, Simon Rogier et Ludovic Oget, qui font des merveilles avec leur vélo que ce soit en trial, cross-country eliminator, enduro ou encore pumptrack.

Par IG avec Odile Longueval

Quelques pierres de calcaire au bord d'une route de campagne suffisent à Simon Rogier, 32 ans, pour pratiquer son sport : le trial. Une discipline qui consiste à franchir tous types d'obstacles en VTT.

"Il faut toujours repousser ses limites, explique le rider marnais. Et insister pour trouver de nouvelles méthodes pour franchir les obstacles" Un jeu de casse-cou et de précision pour lequel Simon n'a jamais besoin de s'asseoir. Sur son vélo, il n'y a d'ailleurs pas de selle. Et où qu'il soit, il s'approprie les lieux.
 
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne
© Odile Longueval / France 3 Champagne-Ardenne

Mais la spécialité de Simon Rogier reste le cross-country eliminator. Une discipline de VTT où il faut être le plus rapide sur un circuit très court, d'environ un kilomètre. "Il faut vraiment un départ très explosif", précise le Champenois qui a remporté en 2017 une manche de la coupe du monde de X Country Eliminator.
 

L'enduro, discipline tout-terrain

Sportif international, Simon est aussi l'entraîneur de Ludovic Oget, premier au classement de la Coupe de France d'enduro. Entre descentes et montées en milieu naturel, l'enduro est une discipline tout terrain. Aussi technique que rapide.

A 24 ans, Ludovic passe jusque 6 heures par jour sur son vélo. "J'ai commencé à 6 ans et je prends toujours autant de plaisir à rouler que ce soit à l'entraînement ou en compétition. Et j'espère que cela va continuer pendant encore de belles années." Ses atouts selon son entraîneur : sa vitesse et sa capacité à lire les trajectoires.
 

Entraînement sur le pumptrack

Ludovic renforce sa maîtrise de l'enduro grâce au pumptrack, un parcours en boucle fermé constitué de plusieurs bosses et de virages relevés. Sur cette piste, il n'y a pas besoin de pédaler. On utilise les différents reliefs pour avancer en "pompant" avec les bras ou les jambes. L'exercice idéal pour travailler son rythme cardiaque et sa position sur le vélo.

Vice-champion de France en 2015 et champion de France de descente de 2008 à 2010, Ludovic Oger espère figurer bientôt dans le top 10 mondial de sa discipline. A l'image de son entraîneur. 

 

Voir notre reportage :



 

Sur le même sujet

EDR - le mouvement anti-spéciste

Les + Lus