Un quartier populaire se mobilise contre la fermeture de son dernier magasin d'alimentation

Publié le
Écrit par Leïla Salhi .

Le magasin Lidl de l'avenue Sarrail à Châlons-en-Champagne (Marne) doit fermer ses portes prochainement. C'est le dernier magasin d'alimentation du quartier Schmit. Les habitants ont l'impression d'être abandonnés par la municipalité.

C'est un feuilleton à rebondissements dont l'issue est connue d'avance : la fermeture du Lidl de l'avenue Sarrail à Châlons-en-Champagne, situé dans le quartier Schmit, l'un des plus pauvres de la ville. D'abord annoncée fin janvier, elle a été reportée à une date indéterminée. "C'est une question de jours mais on n'a aucune idée de la date précise", déplore Dominique Vatel, élu PCF (Parti communiste français) qui se bat contre cette décision.

Tout repose sur une autre date : celle de l'ouverture d'un nouveau magasin de l'enseigne allemande, dans un autre quartier. "Lidl a construit un magasin flambant neuf près de la gare. Il devait accueillir ses premiers clients le 26 janvier mais pour l'instant, c'est en suspens pour des raisons administratives. Dans le quartier Schmit, les habitants vont perdre leur dernier magasin de proximité mais ils n'ont même pas le droit de savoir quand !", s'insurge l'élu d'opposition. 

Deux fermetures en six mois

Sur la façade, une affichette griffonnée rapidement par la direction du magasin, résume la situation. "Votre Lidl reste ouvert encore quelques semaines. Promotion sur le surgelé annulée. Merci de votre compréhension."

Le mot est mal choisi pour Danielle Herbelet, mobilisée aux côtés de Dominique Vatel. "Tout cela est incompréhensible. Schmit, je connais très bien, j'y ai vécu pendant 25 ans. Il y a énormément de personnes âgées, de mamans solos, de personnes non véhiculées. Comment vont-elles pouvoir faire leurs courses ?"

En septembre 2021, le quartier a déjà perdu son Leader Price, rue Lavoisier. Cette nouvelle fermeture est donc un nouveau coup dur pour les habitants et signe la fin des commerces de proximité. Le nouveau magasin construit par l'enseigne Lidl est situé à l'autre bout de la ville, à plus de 40 minutes de marche. 

Pétition et réunion publique

Plusieurs fois par semaine, les membres de la section du PCF de Châlons-en-Champagne vont distribuer des tracts d'informations au pied des tours. Dans leurs échanges, un sentiment est récurrent. "Tous ont l'impression d'être abandonnés par la municipalité. Fermer les magasins, c'est enlever de la vie au quartier", confie Danielle Herbelet.

Pour compenser le manque de commerces, les militants proposent une solution temporaire : installer un magasin provisoire dans l'ancienne école élémentaire Branly, aujourd'hui inoccupée. Ils ont lancé une pétition. Les versions papier et en ligne cumulent plus de 300 signatures. 


De son côté, la Ville travaille sur un projet de rénovation du quartier et assure en faire une priorité. Un centre commercial pourrait être créé sur le modèle de celui du Verbeau. "Sur le papier, c'est beau. Mais dans les faits, rien n'est concret ni annoncé avant deux ans. Deux ans, vous imaginez ?", souligne Dominique Vatel.

Beaucoup d'habitants réclament une réunion publique. Il y en a une planifiée en avril. "C'est bien trop tard, prévient l'élu PCF. On a fait une demande pour organiser une rencontre fin février. Si nous n'avons pas de réponse d'ici là, ça va chauffer !" Le conseil municipal prévu le 3 mars s'annonce animé. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité