Cet article date de plus de 7 ans

Une fresque exceptionnelle découverte dans la Marne

Un trésor pictural du Moyen-Age a été mis au jour par hasard dans une petite église de Mœurs-Verdey, près de Sézanne (Marne).

La fresque était recouverte de badigeons de chaux
La fresque était recouverte de badigeons de chaux © Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
© Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne
Une fresque datant du XVe siècle, mesurant 7 mètres de large sur 3 mètres de haut vient d'être découverte dans la petite église romane St-Martindu village de Moeurs-Verdey (320 habitants), près de Sézanne, dans la Marne.

Elle représente le "Dit des Trois Morts et des Trois Vifs" : trois morts sont debout dans un cimetière. Face à eux, trois cavaliers en pleine partie de chasse coiffés. L’un d’entre eux a laissé échapper son faucon. Le cavalier central tourne bride et le poitrail de son cheval est représenté de face en un savant raccourci. Le cheval du troisième cavalier se cabre.

Détail de l'un des "Trois Vifs" : il est représenté avec une barbe. La représentation de personnages barbus était très rare au Moyen-Age.
Détail de l'un des "Trois Vifs" : il est représenté avec une barbe. La représentation de personnages barbus était très rare au Moyen-Age. © Marie-Paule Barrat
© Marie-Paule Barrat
© Marie-Paule Barrat
© Marie-Paule Barrat
© Marie-Paule Barrat
© Marie-Paule Barrat


Une première dans la Marne

Ces scènes étaient fréquemment représentées entre la deuxième moitié du 13e siècle et le tout début du 17e. Elles s'adressaient aux fidèles venant à la messe et qui souvent ne savaient pas lire : ces fresques leur délivraient alors le message qu'il fallait bien se comporter sur terre de leur vivant s'ils voulaient accéder au paradis. Si on pouvait fréquemment les voir dans l'Ouest de la France, elles sont en revanche très rares dans l'Est. Ce serait d'ailleurs la première du genre découverte dans la Marne. Cette fresque est presque entièrement conservée.

Découverte par hasard
C'est la 1ere adjointe au maire, Nathalie Danau, qui a découvert la peinture
C'est la 1ere adjointe au maire, Nathalie Danau, qui a découvert la peinture © Paul-Antoine Boudet / France 3 Champagne-Ardenne

Cette fresque aurait pu ne jamais voir le jour. La petite église du XIIe siècle était à l'abandon depuis des années. La première adjointe au maire du village décide un jour de faire revivre cette église, au moins pour y organiser quelques mariages dans l'année. Elle entreprend alors avec quelques habitants de la nettoyer et d'aérer, installant pour cela une porte grillagée à l'entrée. Sous l'effet de l'aération, la chaux apposée sur les murs se met à cloquer. La première adjointe entreprend de délicatement gratter cette chaux et met à jour le trésor.


 

Voir notre reportage (JT 19/20 du 28 mars 2013)



Appel à dons 

La restauration de la fresque est évaluée à 20.000 euros, Et elle n'est pas la seule à orner les murs de l'église. Tout laisse à penser que tous les murs de l'église sont recouverts de peintures. La totalité du nettoyage et de la restauration de l'édifice pourrait avoisiner les 100.000 euros. L'association de sauvegarde de l'église St-Martin lance un appel aux dons.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la présidente de l'association de la fabrique de l'église St-Martin à l'adresse suivante : nath.moeurs@hotmail.fr


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine religion