• MÉTÉO
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS

Metz, Nancy: les jeunes lorrains se mobilisent pour la planète ce vendredi 24 mai

Le 15 mars dernier, les jeunes manifestaient à Nancy pour le climat. / © Yoann Rodier. France 3 Lorraine
Le 15 mars dernier, les jeunes manifestaient à Nancy pour le climat. / © Yoann Rodier. France 3 Lorraine

Un nouvel appel international pour une grève pour le climat a été lancé. À Nancy et Metz, les lycéens et les collégiens étaient appelés à sécher les cours pour manifester ce vendredi 24 mai. À quelques jours des élections européennes, les jeunes ils ont voulu alerter les politiciens. 
 

Par France 3 Lorraine

Ils battaient déjà le pavé le 15 mars dernier, pour crier leur détresse pour le futur de la planète Terre.
Ce vendredi 24 mai 2019, plus de 300 lycéens se sont rassemblés Place du Colonel Driant avant de marcher en ville jusqu'à la place Stanislas pour un rassemblement à 17h.
A Metz, ils étaient attendus place de la Comédie à 15h et n'ont pas manqué le rendez-vous. Et c'est un cortège joyeux qui s'est élancé dans les rues de l'hypercentre.
Comme eux, des centaines de milliers de jeunes étaient attendus à travers le monde pour une nouvelle marche pour le climat.
Les élections européennes se tiennent ce dimanche 26 mai, l'occasion pour les jeunes de sensibiliser les politiciens aux questions environnementales. "Les élections européennes sont des élections climatiques" peut-on lire sur la page Facebook Metz marche pour le climat.

Des milliers de jeunes mobilisés en Lorraine

Dès le 15 mars dernier, ils étaient 1.500 à Nancy et tout autant à Metz pour défiler.
"Le mouvement prend de l’ampleur. Les gens ne peuvent plus dire qu’ils ne sont pas au courant de ce qui se passe" explique Pauline Dubois, adhérente au mouvement Youth for Climate Nancy.
Interrogée ce vendredi 24 mai dans la matinée par téléphone, la jeune lycéenne de 18 ans, en terminale à Nancy, explique qu'elle a eu le déclic il y a quelque temps. "J’ai eu une prise de conscience grâce à l’élevage intensif et sur le fait de manger des animaux" indique Pauline Dubois, qui est depuis, devenue végétarienne.

Dans les rues de Metz certains jeunes sont sceptiques, "une grève pour le climat je trouve ça honorable, mais forcément des gens vont venir juste pour sécher" explique Adrien, lycéen.
"Forcément, certains ne savent pas pourquoi ils sont là. Mais nous allons vers eux pour les sensibiliser. Le but c’est de mobiliser un maximum de personnes" répond Pauline Dubois.

Initié par la jeune suédoise Greta Thunberg, le mouvement s'amplifie un peu plus à chaque rendez-vous. Et nos voisins Luxembourgeois ne sont pas en reste: plusieurs milliers de jeunes se mobilisent ce vendredi au Grand-Duché.

A lire aussi

Sur le même sujet

Tournesol géant

Les + Lus