Meurthe-et-Moselle : nouvelles séries de mesures pour freiner l’épidémie de Covid-19

Face à une circulation du variant Delta de plus en plus importante, avec un taux d’incidence supérieur à 100 en Meurthe-et-Moselle, la préfecture prend deux séries de mesures. Extension de l’obligation du port du masque en extérieur et ciblage de la campagne de vaccination.
Campagne de vaccination.
Campagne de vaccination. © Yves Quéméner

Ce n'est pas une mais deux séries de mesures qui ont été prises ce lundi 2 août 2021 par la préfecture de Meurthe-et-Moselle, pour lutter contre une circulation du variant Delta de plus en plus importante. Le taux d’incidence était de 114, dimanche 1er août, dans le département. Plus de deux fois le seuil d’alerte placé à 50.

Le port du masque est désormais obligatoire en extérieur dans toutes les communes de plus de 5000 habitants en Meurthe-et-Moselle et lors de tous les rassemblements (manifestations, brocantes, marchés...). Un port du masque en extérieur déjà obligatoire dans le Grand Nancy, à Ponta-à-Mousson et à Longwy, depuis quinze jours.

Autre "mesure de freinage", selon les termes de la préfecture, le ciblage des territoires ayant une covuerture vaccinale plus faible. Des équipes mobiles de vaccination vont se rendre dans les territoires où le taux de vaccination est le plus bas, dans le Pays Haut notamment. Pour rappel, à l'échelle nationale,  51% de la population a reçu deux doses et 62% au moins une dose.

Tour de vis

Ces séries de mesures interviennent une semaine avant l'extension de l'obligation du passe-sanitaire. Dès le 9 août, le sésame, justifiant un schéma vaccinal complet ou un test négatif de moins de 48h, sera obligatoire dans les bars et restaurants, y compris en terrasse, mais aussi dans les transports longue distance (TGV, avions, cars), les maisons de retraites et établissements médicaux, les hôtels et les campings.

À noter que l'Allemagne réclame désormais le passe-sanitaire pour entrer sur son territoire, pour toutes les personnes de plus de 12 ans. Ce fameux passe est valide 14 jours après la deuxième dose et non sept comme en France. Les frontaliers bénéficient d'une exception à condition de prouver que leur employeur est situé en Allemagne.

Pour connaître le taux d'incidence dans sa commune : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société