Cet article date de plus de 6 ans

Enlèvement de Berenyss : le ravisseur trahi par son ADN

L'agriculteur de 48 ans identifié grâce à son ADN recueilli à l'occasion d'une plainte en cours pour agression sexuelle sur 3 mineures de sa famille a été interpellé mardi 28 avril 2015 vers 6h à son domicile de Montzéville (Meuse) par le GIGN. L'homme, séparé, "est dans le déni" selon le procureur.
C'est grâce aux prélèvements ADN "déterminants" effectués sur les vêtements et les sous-vêtements de la petite Berenyss, enlevée en Meurthe-et-Moselle puis libérée vivante dans les Ardennes quelques heures plus tard jeudi dernier que le ravisseur a pu être identifié hier soir a révélé le procureur de la République de Briey Yves Le Clair, mardi 28 avril 2015 lors d'une conférence de presse commune avec les gendarmes.

Le suspect, un agriculteur de 48 ans vivant seul, séparé de son épouse, dans sa ferme, rue Tourne cul à Montzéville (Meuse) faisait l'objet d'une enquête en cours suite à une plainte déposée à Verdun pour agression sexuelle sur mineurs et qui concernait trois membres de sa famille dont deux de ses nièces. C'est dans le cadre de cette plainte que son ADN avait été prélevé et qu'il a pu être confondu.

L'homme "qui est actuellement dans le déni par rapport aux faits" selon le procureur a été interpellé vers 6h30 ce mardi matin par le GIGN car il était connu pour des faits de violence et était chasseur, donc possédait au moins une arme. Des faits pour lesquels, parmi d'autres, il était déjà défavorablement connu de la Justice par laquelle il avait déjà été condamné par quatre fois.

Mardi à la mi-journée, il était toujours avec les gendarmes à son domicile afin d'assister à la perquisition minutieuse qui s'y déroule.

Il sera par la suite interrogé par un juge d'instruction sur les raisons et les conditions de l'enlèvement qu'il a effectué seul en se faisant passer pour un "marchand de bonbons". Il devrait être ensuite mis en examen pour "agression sexuelle sur mineur de 15 ans" (au sens "acte contraire à la pudeur" selon le témoignage qu'en a fait Berenyss lors de son audition) et "enlèvement et séquestration de moins de 7 jours" puis placé en détention provisoire.

L'homme encourt une peine de 10 ans d'emprisonnement et de 150.000 euros d'amende.

Le point intégral sur les faits révélés, avec Céline Tognazzi :
durée de la vidéo: 01 min 36
Berenice : le ravisseur interpellé



Le lieu de l'interpellation :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers