Albano, 62 ans, fan inconditionnel de scooters

Albano, 62 ans, nous fait découvrir son univers composé de nombreux scooters. / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine
Albano, 62 ans, nous fait découvrir son univers composé de nombreux scooters. / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine

Albano Pereira, maçon à la retraite de 62 ans nous fait découvrir son atelier nancéien composé d'une cinquantaine de scooters. C'est non sans une certaine émotion que le sexagénaire se remémore les origines de cette passion.

Par Brice Recotillon

Le temple du scooter a une adresse, l'atelier d'Albano Pereira situé dans le centre-ville de Nancy ! 

L'homme de 62 ans aujourd'hui à la retraite consacre la majeure partie de son temps à s'occuper de ses scooters qu'il chérit depuis vingt cinq ans. 

Ma passion c'est de récupérer des scooters pour les transformer

Tricycle offert par l'un de ses amis. / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine
Tricycle offert par l'un de ses amis. / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine

Arrivée en France en provenance du Portugal en 1972, Albano découvre cette passion pour les deux roues presque par hasard, sur les recommandations d'un ami.

"Je m'ennuyais beaucoup à la maison et un ami m'a fait découvrir l'univers des scooters" .

Vingt cinq ans plus tard, cette passion est restée intacte et s'est même renforcée avec le départ du foyer familial des ses deux filles aînées.
Albano au milieu de ses scooteurs / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine
Albano au milieu de ses scooteurs / © Brice Recotillon / France 3 Lorraine

Peu de moyens, mais beaucoup de ressources

Pour se déplacer dans les rues nancéiennes, Albano Pereira privilégie les scooters qu'il a adapté à sa façon avec le temps. 
 

J'ai récupéré du bois, de la ferraille pour en faire une remorque


Avec cette remorque de fortune, le sexagénaire s'est déplacé jusqu'au Luxembourg, nous a-t-il expliqué le sourire aux lèvres.

Un accessoire qui lui permet de transporter tout son paquetage, mais aussi un morceau de jambon cuit par ses soins qui ne le quitte jamais.
 
Lorsque l'on se promène à ses côtés, Albano ne passe pas inaperçu et est reconnu par le voisinage comme étant adepte des cyclomoteurs.

Un signe de reconnaissance qui le rend fier et qui le pousse à assouvir sa passion.

Vous reconnaitrez certainement Albano déambuler à bord d'un deux roues et d'un drapeau de son Portugal natal dans les rues de Nancy, mais gare à celui qui ira le suivre jusqu'à chez lui. Le sexagénaire tient à sa tranquillité.
© Brice Recotillon / France 3 Lorraine
© Brice Recotillon / France 3 Lorraine
 

 

Sur le même sujet

Les + Lus