Le confinement vu par l'acteur Pierre Deladonchamps, “parfois la fiction n'est pas à la hauteur de la réalité”

"Quand ça nous arrive on y croit pas. Je pensais jamais vivre une telle crise sanitaire" dit Pierre Deladonchamps .  / © Pierre Deladonchamps pour France Télévisions
"Quand ça nous arrive on y croit pas. Je pensais jamais vivre une telle crise sanitaire" dit Pierre Deladonchamps .  / © Pierre Deladonchamps pour France Télévisions

Toute cette semaine nous vous avons proposé "réflexions de confinés", avec des écrivains, des dessinateurs, des artistes. Dernier rendez-vous avec le comédien Pierre Deladonchamps. Il est installé à Nancy. Il nous raconte son confinement lié à l'épidémie du Covid-19. 

Par Yves Quemener

Pierre Deladonchamps, est né à Nancy. C'est un acteur français. En 2014, il reçoit le César du meilleur espoir masculin pour le film L'inconnu du lac, un film écrit et réalisé par Alain Guiraudie.
Il est à l'affiche de Une Enfanceun film réalisé par Philippe Claudel en 2015.
Dès les premiers jours de la crise sanitaire, sur son compte Twitter, il écrit : "Je propose de mettre mon studio parisien vide à disposition d’un.e soignant.e qui en aurait besoin. Et uniquement dans ce cas-là. Pas sérieux s’abstenir. Partagez."
Dès le 15 mars, le studio est occupé par un infirmier en réanimation. "Ce geste de solidarité en faveur des soignants est indispensable".
En pleine pandémie du coronavirus, le comédien est resté confiné chez lui à Nancy avec sa fille. "On est tous pendus aux informations -pas forcément les chaînes d'infos- sur l'état de la crise. Je m'informe pour ne pas être dans l'ignorance", dit Pierre Deladonchamps.
"On attend ce pic, pour être "débarrassés". Et se dire que l'on va reprendre une vie normale". Depuis le début de la crise du Covid-19 en Chine, jour après jour, Pierre cherche à comprendre ce qui se passe. Beaucoup sur le réseau Twitter. "Je suis très attentif au traitement de Pr Raoult. Je ne suis pas médecin mais j'ai confiance en l'homme même s'il provoque un sentiment mêlé de haine et de passion". 

"Depuis deux semaines, c'est ça?" 

Le médiatique professeur Didier Raoult assure avoir obtenu des résultats spectaculaires. "Ce qui m'énerve le plus en ce moment c'est le conseil scientifique, qui n'autorise pas le médicament (l'hydroxychloroquine) à tous les malades".

La fiction n'est jamais à la hauteur de la réalité
- Pierre Deladonchamps, comédien

En Lorraine, auprès de sa famille et de ses proches, il vit cette situation plutôt sereinement en s'adaptant.
Au douzième jour, lui aussi, lorsqu'il sort sur la terrasse de son appartement constate qu'avec le confinement, l'air est meilleur. "J'ai l'impression que la pollution baisse nettement. Le confinement, je suis comme tous les français c'est quelque chose que je découvre. Depuis deux semaines, c'est ça? Je ne sais même plus. On perd la notion du temps".

Je n'ai jamais imaginé vivre cela un jour
- Pierre Deladonchamps

"Quand ça nous arrive on n'y croit pas. Je pensais que cela ne nous arriverait jamais"
Pourtant il sait bien que la peur n'évite pas le danger. Mais il ajoute "le pire n'est jamais certain".
Il devait commencer le tournage d'une série à partir du 20 mars. En attendant il reste chez lui. Confiné comme tous les autres.

Les conseils "culture" de Pierre Deladonchamps pour mieux vivre le confinement :
Un livre : Le Grand Cahier, d'Agota Kristof
Un film : Marriage Story, réalisé par Noah Baumbach
Une série télévisée : Mad Men de Matthew Weiner
Un compte à suivre sur les réseaux sociaux : Twitter (et un peu Facebook)
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus