Coronavirus chinois : suspicion à Nancy levée, l'homme hospitalisé n'est pas infecté

Vue extérieure du CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle). / © France 3 Lorraine
Vue extérieure du CHRU de Nancy (Meurthe-et-Moselle). / © France 3 Lorraine

Soulagement pour cet homme d'une cinquantaine d'années hospitalisé en fin de semaine dernière après un voyage en Chine dans la zone infectée. Placé en observation, il a pu ressortir du CHRU de Nancy ce mardi 21 janvier, indemne de toute contamination.

Par Jean-Christophe Dupuis-Rémond et Jean-Christophe Panek

Un homme d'une cinquantaine d'années a été hospitalisé et placé en confinement en fin de semaine dernière au CHRU de Nancy après un voyage en Chine dans la zone infectée de Wuhan.
Après la série d'examens réalisés dans ce type de situation et analysés notamment à l'institut Pasteur, l'homme a pu ressortir du CHRU de Nancy ce mardi 21 janvier.
Il est indemne de toute contamination.

Pour Christian Rabaud, professeur au service de maladies infectieuses et tropicales du centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Nancy, "cette procédure est classique pour toute personne présentant ces symptômes et revenant d'un voyage en Chine."

Le CHRU de Nancy est prêt si nécessaire en cas de nouvelle alerte de ce type.
- Pr Christian Rabaud, président de la Commission Médicale d’Etablissement du CHRU de Nancy

Virus inconnu

Ce virus reste pour l'instant inconnu. Mais il est assimilé à un coronavirus, un virus d'origine animal qui aurait trouvé la capacité à se transmettre aux humains, puis d'humain à humain. Ce qui semble être le cas pour ce nouveau virus dont les symptômes sont proches de ceux de la pneumonie.
Ce type de virus reste en général cantonné dans sa zone d'apparition. Toutefois des voyageurs en déplacement peuvent le diffuser au-delà de sa zone géographique initiale.
Un coronavirus provoque le plus souvent des syndromes grippaux bénins mais peut parfois s'accompagner de complications respiratoires mortelles comme le syndrome respiratoire aigu sévère. Ce Sras avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003 et 7 en France. 

6 morts en Chine

Alors qu'une réunion d'urgence doit se tenir ce mercredi 22 janvier à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la France a annoncé à la mi-journée plusieurs mesures sanitaires. En cas de fièvre ou de toux, les voyageurs rentrant de Chine ou d'Asie du Sud-Est sont invitées à porter un masque chirurgical et à contacter immédiatement le Samu
En cette même mi-journée, un nouveau bilan des autorités chinoises faisait état de plus de 900 patients en observation et de six morts depuis le début de l'épidémie, il y a un mois environ. Celle-ci semble trouver son origine dans un marché aux poissons, dans le centre du pays.
 

Sur le même sujet

Les + Lus