Coronavirus et déconfinement : dépistage à haut débit du Covid-19 au CHRU de Nancy

A partir du 11 mai, 700.000 tests de dépistage de Covid-19 pourront être réalisés chaque semaine en France. Pour s'adapter à cet afflux massif de prélèvements, mercredi 30 avril, le CHRU de Nancy a mis en place une plateforme à très haut débit d'analyse.
 Des prélèvements test du Covid-19 sont effectués au laboratoire d'analyses du CHRU de Nancy.
Des prélèvements test du Covid-19 sont effectués au laboratoire d'analyses du CHRU de Nancy. © Grégory Boileau, France télévisions
Un laboratoire spécialement dédié au Coronavirus, et qui peut analyser plus de 2.000 tests PCR chaque jour, trois fois plus qu'auparavant, a ouvert ses portes jeudi 30 avril 2020 au CHRU de Nancy.
L'installation s’est effectuée en quelques jours et très rapidement dans les anciens locaux du laboratoire de radiologie. Ils ont été transformés en un véritable laboratoire d’analyses médicales.
Ainsi, le CHRU s’adapte grâce à cette plate-forme entièrement dédié au Covid-19.

200 échantillons par heure

Les prélèvements seront réalisés grâce à une machine qui pourra traiter plus de 200 échantillons toutes les deux heures. "C’est une technique de biologie moléculaire qui permet d’amplifier le coronavirus dans l'organisme", dit Sibel Berger, ingénieure plateforme génomique microbienne. "On va extraire les cellules dans le virus pour voir s'il est présent dans l’organisme".
Grâce à ce laboratoire, environ 2.400 tests pourront être réalisés chaque jour, soit trois fois plus qu’auparavant.
"Actuellement de nombreux tests sont réalisés dans les Ehpad et bien sûr à partir du 11 mai ces tests virologiques seront déployés en nombre", explique le Docteur Patricia Franck, chef pôle laboratoires CHRU Nancy.

Jusqu’à présent on réalise des tests tous les jours et nos équipes seront toujours prêtes pour travailler sans discontinuer, 24/24.
- Docteur Patricia Franck, CHRU Nancy

Pourquoi faire le test ?

La stratégie de déconfinement du gouvernement est centrée sur le dépistage, le traitement et l'isolement des cas.
"Ils sont indispensables et surtout un des marqueurs des cartes des départements", explique le Pr Christian Rabaud, infectiologue au CHRU de Nancy. "Ainsi, la couleur va varier en fonction du nombre de tests réalisés. Il faudra être très réactif, pas perdre de temps et en fonction du résultat consulter un médecin."
En revanche, les dépistages sérologique ne permettent pas de dire si une personne testée est atteinte par le Covid-19. Ils indiquent si un patient a déjà eu le virus. Après le 11 mai, le gouvernement souhaite faire des tests massivement.  Quinze techniciens de laboratoire ont été recrutés pour mettre en place cette plate-forme au CHRU de Nancy. Il sera également possible de venir se faire dépister sur place dans les prochaines semaines.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société