Corps découvert ensanglanté à Nancy : la victime identifiée

Le mardi 5 Octobre 2022 vers 22h07, les pompiers sont appelés par des passants pour secourir un homme visiblement inconscient devant le 18, Boulevard du recteur Senn en plein coeur de Nancy. L’homme présentait une plaie importante au cuir chevelu. Il vient d'être identifié.

A leur arrivée sur les lieux, ils portent secours à un individu d’une quarantaine d’année en situation d’arrêt cardiaque. Malgré les soins réalisés par l’équipe du SMUR, le médecin prononce le décès de la victime après une demi-heure d’effort.

L’homme a été découvert couché au sol sur le dos, entre deux voitures stationnées, la tête légèrement sur le trottoir. Une plaie au cuir chevelu laissait échapper une importante tâche de sang.

Le mardi 5 Octobre 2022, le magistrat de permanence du parquet s’etait déplacé sur les lieux et avait fait ouvrir une procédure pour homicide volontaire. Ce jeudi 6 octobre 2022, les enquêteurs de la DTPJ de NANCY s'étaient saisie de l'enquête et se sont notamment rendus sur place, s’intéressant particulièrement à l’appartement du 3e étage situé juste au-dessus de l’endroit où a été découvert le cadavre.

La victime identifiée 

Ce vendredi 7 octobre 2022, François Pérain, procureur de la République à Nancy, nous apprend que l'homme retrouvé inanimé 3 jours plus tôt dans la rue a été identifié : "Il s’agit de l’occupant d’un appartement situé au 4ième étage d’un immeuble situé à proximité du lieu de découverte du corps."

Le parquet indique également que le logement en question était fermé de l’intérieur et la lumière allumée. La porte fenêtre, elle, était restée ouverte. "Il était trouvé du sang sur le sol à l’aplomb de la porte-fenêtre et sur une balustrade d’une porte-fenêtre située à un étage inférieur", précise le magistrat, ajoutant que "cet homme souffrait de graves problèmes psychiatriques". 

Accident ou suicide ? 

Après l'identification de la victime, l'enquête suit son cours pour tenter désormais de déterminer les causes exactes du décès. Le procureur de la République à Nancy explique que parmi les hypothèses étudiées, la piste "privilégiée est celle d’une défenestration volontaire (suicide) ou accidentelle." 

Selon François Pérain, "le décès n’a manifestement pas été immédiat après la chute, permettant ainsi à cet homme de se déplacer de plusieurs mètres avant de décéder". 

Les enquêteurs attendent maintenant les résultats d'une autopsie prévue ce vendredi.  

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité