Covid long : le CHRU de Nancy ouvre un centre spécialisé

Publié le
Écrit par Houari Ayadi .

Le CHRU de Nancy a décidé d’ouvrir un centre d’accompagnement et de prise en charge du "Covid long". Entretien avec le Docteur François Goehringer, infectiologue au CHRU de Nancy.

Maux de tête, troubles neurologiques, essoufflement… après une infection à la Covid-19, certains symptômes peuvent persister plus longtemps chez certains patients et révéler alors un état post-Covid appelé "Covid long".

À Nancy, le Dr Goehringer, infectiologue au service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Brabois, prend en charge ces personnes atteintes du virus chez qui les symptômes durent encore plusieurs mois après leur infection. Car deux ans après son apparition, la science essaie toujours d’expliquer le phénomène.

"On arrive à dresser des profils, mais on ne sait toujours pas à quoi c’est dû", nous confie le médecin.

Le "covid long"

 Le "Covid long" fait référence à "l’ensemble des symptômes que l’on retrouve chez des patients 3 mois après leur infection et avec une persistance d’au moins 2 mois", précise le spécialiste.

"Les symptômes peuvent d’ailleurs être assez déconcertant. Cela peut être une fatigue très importante, une intolérance à l’effort qui peut confiner jusqu’à l’épuisement, du mal à respirer, mais aussi des signes assez souvent cardiaques, comme par exemple le rythme du cœur qui s’accélère sans raison. Le malade peut également souffrir de troubles cognitifs comme l’oubli ou le manque d’attention. Des problèmes digestifs peuvent aussi être mis en évidence, comme l’accélération des transits. Ces symptômes sont souvent aggravés par des efforts physiques et intellectuels", détaille l’infectiologue.

Où en est la recherche ?

Selon le spécialiste, "Plusieurs pistes sont encore étudiées à ce jour. Il est même probable que l’on puisse parler non pas d’un Covid long mais de plusieurs covid longs".

L’explication pourrait se trouver dans le système nerveux central des personnes infectées car "le Covid long s’apparente à des troubles du cerveau sans lésions visibles. Certains pensent que le virus peut être caché à ce niveau".

"Il est probable qu’on puisse parler de plusieurs Covid longs"

Docteur François Goehringer

infectiologue au CHRU de Nancy

Autre possibilité, "de manière post-virale, des fonctions pourraient se dérégler au niveau de l’immunité, ce qui causerait une réponse immunitaire défaillante chez le patient".

Le docteur évoque notamment le problème des micro-thromboses car "la maladie peut faire beaucoup de caillots. Ces micro-caillots tellement petits pourraient alors être la cause de ce Covid anormalement long".

Enfin, faut-il chercher sa cause dans la participation psychologique qui pourrait également jouer en la défaveur de la santé du patient ? Autant de possibilités que de réponses possibles : "Qui a raison qui a tort ? On ne peut toujours pas le dire. Deux ans après l’apparition du virus, aucune des réponses n’est totalement satisfaisante ", répond François Goehringer.

En attendant, pour mieux traiter les personnes qui en sont atteintes dans la région Lorraine, le CHRU de Nancy a ouvert ce lundi 3 octobre 2022 un centre d’accompagnement et de prise en charge du "covid long": le CAPCov.

Un centre pluridisciplinaire

Le nouveau CAPCov est situé dans le bâtiment Philippe-Canton à Brabois. "C'est le fruit de la collaboration entre l’équipe médicale, les médecins traitants, les intervenants des plateformes territoriales d’accueil, les services de soins de suite et de réadaptation et les services de rééducation extérieurs", explique l’établissement hospitalier dans un communiqué.

 "Les consultations proposées sont assez longues. Après évaluation de l’état du malade, il est orienté vers les différents spécialistes pour des examens complémentaires" indique le Dr Goehringer.

Le patient est suivi tous les 6 mois afin d’évaluer son évolution clinique et d’adapter le plan de soins et les traitements en fonction de son besoin. François Goehringer insiste : "Le centre porte bien son nom, c’est un accompagnement. On accompagne et on prend en charge en fonction de l’évolution du diagnostic du patient".

En plus de cette prise en charge personnalisée, le centre propose également une aide médico-sociale, une rééducation adaptée mais aussi un soutien psychologique.

Selon une récente étude de Santé publique France, plus de deux millions de Français seraient potentiellement affectés par un "Covid long".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité