Déconfinement : la ville de Saint-Nicolas-de-Port renonce au dépistage de ses habitants faute d’homologation des tests

Luc Binsinger, maire de Saint-Nicolas-de-Port. / © Christophe GARLAND / Mairie de Saint-Nicoals-de-Port
Luc Binsinger, maire de Saint-Nicolas-de-Port. / © Christophe GARLAND / Mairie de Saint-Nicoals-de-Port

Le maire de Saint-Nicolas-de-Port, Luc Binsinger, a annoncé, vendredi 15 mai, l’annulation de la campagne de dépistage de tous les habitants de la ville faute d’homologation des tests par la Haute autorité de santé.

Par Mackly Ford-Cenor

C’est sur la page Facebook de la ville que le maire Luc Binsinger a annoncé la nouvelle ce vendredi 15 mai 2020 dans la soirée.
La commune de Saint-Nicolas-de-Port annule l’opération de dépistage de tous ses habitants baptisée "dépistage pour tous" annoncée le 17 avril 2020. Initialement prévu pour la semaine du 4 au 9 mai, puis repoussé à la semaine du 11 mai, la mairie a finalement abandonné le projet.
Pour quelle raison? Les tests sérologiques qui ne sont toujours pas homologués par la Haute autorité de santé. "La mairie de Saint-Nicolas-de-Port voulait que chaque habitant de la commune soit testé avant le déconfinement", explique Luc Binsinger, joint au téléphone ce samedi matin 16 mai. "Mais faute d’homologation des tests nous avons dû repousser, à plusieurs fois, la campagne de dépistage, finalement nous avons décidé de l’annuler", ajoute le maire.

La pleine fiabilité concernant l’immunité sur la durée n’est pas totalement assurée. Je ne souhaite prendre aucun risque en faisant des tests tant que l’immunité n’est pas avérée.
– Luc Binsinger, maire de Saint-Nicolas-de-Port

"Nous étions prêts"

Luc Binsinger affirme que la ville de Saint-Nicolas-de-Port était prête à procéder au dépistage toute la population portoise.
Les autorités municipales n’attendaient que l’homologation des tests pour démarrer l’opération de dépistage. "Le complexe sportif où devaient se tenir les tests est prêt depuis dix jours. Nous n’attendions plus que l’homologation des tests pour démarrer la campagne de dépistage. Nous étions prêts pour l’opération", affirme le maire.

Remboursement total des donneurs

Selon lui, la campagne de dépistage devait couter 55.000 euros à la mairie de Saint-Nicolas-de-Port. Pour y arriver, la commune avait lancé une cagnotte participative. De cette initiative, 6.000 euros ont été récoltés : 2.000 euros en chèques et 4.000 via un site spécialisé. Après avoir annoncé l’annulation de la campagne de dépistage et qu’aucun euro n’a été dépensé pour l’achat des tests, Luc Binsinger annonce que cet argent va être remboursé. "Il a été récolté pour acheter les tests, puisqu’on ne les a pas achetés, nous allons rembourser totalement les donateurs".

Distribution de plus de 8.000 masques

Si la campagne de test est annulée, la mairie a toutefois distribué des masques et des flacons de gel hydroalcoolique à la population portoise. "Nous avons distribué plus de 8.000 masques aux habitants le week-end dernier, et ce, grâce à la mobilisation de plus de 80 personnes : élus, agents de la mairie et bénévoles", souligne Luc Binsinger.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus