Départementales 2021 en Meurthe-et-Moselle : Chaynesse Khirouni élue présidente du conseil départemental

L'élection du nouveau président du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle s'est déroulée ce jeudi 1er juillet à Nancy. Elue dimanche dans le canton de Nancy 2, Chaynesse Khirouni, succède sans surprise à Valérie Beausert-Leick.
Chaynesse Khirouni, la nouvelle présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle
Chaynesse Khirouni, la nouvelle présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle © Grégory Boileau, France Télévisions

Beaucoup d'émotion pour Chaynesse Khirouni lors de sa première allocution en tant que présidente. Lorsqu'elle évoque ses amis, sa famille mais surtout son père parti en début d'année. Difficile pour elle de poursuivre ce discours mais elle tient la barre et enchaîne. "Ces résultats traduisent la reconnaissance de notre engagement. Ils marquent également la dynamique de rassemblement de la gauche et des écologistes. Depuis 23 ans, cette majorité porte des valeurs de justice sociale, d'innovation et des projets forts."

Son ambition : "accompagner la relance dans un contexte de crise sanitaire." Des principes : "Notre rôle d'élu ne se résume pas qu'à décider". Une méthode : "Je crois aux aventures collectives et la nôtre commence aujourd'hui." Ce jeudi 1er juillet, Chaynesse Khirouni est élue présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

Qui est Chaynesse Khirouni ?

Il y a 31 ans, Chaynesse Khirouni quitte la Moselle pour s'installer à Nancy, pour y poursuivre ses études où elle obtient un DESS d’administration des entreprises et un DEA de sciences de gestion. Elle décide alors d'orienter sa vie professionnelle vers le milieu associatif en exercant différentes responsabilités au sein d’associations.

En 2008, elle adhère au Parti socialiste. Elle est élue conseillère municipale et conseillère communautaire du Grand Nancy. En mars 2011, Mathieu Klein, alors vice-président du Conseil général de Meurthe-et-Moselle lui demande d’être sa suppléante pour l’élection cantonale de Nancy Nord. Ils sont élus avec 61,66 % des suffrages exprimés.

Le coup d'accélérateur dans sa vie politique a lieu en 2012. Elle est élue députée de la première circonscription de Meurthe et Moselle avec 52,23 % des suffrages face à Laurent Hénart. En 2017, elle s'incline face à Carole Grandjean (LREM).

Très marqué “Nancy”, sa candidature à la tête du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle a certes fait débat mais il fut très court. Mathieu Klein aurait sans doute préféré voir Chaynesse Khirouni se relancer dans la bataille des législatives dans un an mais finalement, c'est un choix de raison pour l'actuel maire de Nancy qui place à la tête de l'institution une proche, une fidèle mais aussi une amie.

Le déroulé de l'élection

10h30 : "Notre majorité a su réunir ses forces, ses compétences et ses capacités à agir" déclare Chaynesse Khirouni, "notre département reste à gauche, cette singularité du Grand Est." La présidente rend hommage à Valérie Beausert-Leick. "Merci à toi, Valérie."

"Le cap est clair" a ajouté Chaynesse Khirouni, "il vise à donner se pleine mesure aux solidarités humaines et territoriales. Comment ? En préparant l'avenir de notre jeunesse et en répondant aux enjeux de l'avancé dans l'âge."

10h29 : Seule candidate de la majorité, Chaynesse Khirouni est donc élue présidente de l'assemblée départementale après un vote à bulletin secret. Elle obtient 30 voix pendant que son concurrent, Michel Marchal en totalise 16. La socialiste, nouvellement élue au sein du Conseil départemental, y fait son entrée par la grande porte en remportant ce troisième tour. Il n'y a pas eu de bulletin blanc ou nul.

 

Le vote de Chaynesse Khirouni
Le vote de Chaynesse Khirouni © Grégory Boileau, France Télévisions

 

10h07: Les élus votent mais c'est plié, Chaynesse Khirouni est la nouvelle présidente du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

10h06 : Deux candidats sont déclarés. Pour la majorité, Chaynesse Khirouni et pour l'Union de de la droite et du centre : Michel Marchal.

10h04 "Quel légitimité avons-nous lorsque nous sommes élus avec 25% des voix ?" explique dans son discours Michel Marchal. "La métropole nancéienne est-elle le seul enjeu de cette élection ?"

10h00 : Tous les élus sont présents. Ouf !!

9h58 : Alexandra Hugo-Cambou écorche la prononciation du prénom de Chaynesse Khirouni : "C'est Chaynesse" reprend l'élue avec le sourire.

9h55 : Avec beaucoup d'humour, "ce n'est pas le rêve de ma vie", le doyen Michel Marchal, (canton de Baccarat) et élu d'opposition lance la séance. La benjamine de l’assemblée, Alexandra Hugo-Cambou, (canton de Lunéville-1) procède à l'appel. C'est un peu comme une rentrée !

9h53 : Mathieu Klein, l'actuel maire PS de Nancy et ex-président de l'assemblée départementale est également présent.

9h45 : La future présidente, Chaynesse Khirouni est arrivée dans l'assemblée.

 

Arrivée de Chaynesse Khirouni
Arrivée de Chaynesse Khirouni © Grégory Boileau, France Télévisions
Chaynesse Khirouni a le sourire !
Chaynesse Khirouni a le sourire ! © Grégory Boileau, France Télévisions

 

9h43 : Grande discussion entre Laurent Garcia, le tombeur de Valérie Beausert-Leck et Stéphane Hablot, élu à Vandoeuvre. Ils échangent peut-être sur la députation. Laurent Garcia veut en sortir et Stéphane Hablot lui souhaite être candidat l'année prochaine lors des législatives.

9h35 : Les élus s'installent sans aucun empressement. La présidente sortante, Valérie Beausert-Leick, battue dimanche, est présente.

9h25 : Tout est prêt pour le vote des conseillers

 

Tout est prêt pour le vote des conseillers
Tout est prêt pour le vote des conseillers © Grégory Boileau, France Télévisions

 

9h15 : Les 46 conseillères et conseillers départementaux doivent élire le président ou la présidente de l'assemblée mais aussi l’exécutif départemental (vice-présidentes et vice-présidents, commission permanente).

9h05 : L’ouverture de la session sera placée sous la présidence du doyen de l’assemblée (Michel Marchal, canton de Baccarat). Son assesseur pour l’élection sera la benjamine de l’assemblée (Alexandra Hugo-Cambou, canton de Lunéville-1).

Le seul département du Grand Est à gauche

Dans le Grand Est, la Meurthe-et-Moselle est le seul département géré par la gauche.

 

 

Lors du scrutin de dimanche, la gauche a devancé la droite dans 15 cantons sur 23.

LA COMPOSITION DE L’EXECUTIF DEPARTEMENTAL
  • 1er vice-présidente : Catherine BOURSIER déléguée à l’Autonomie
  • 2ème Vice-président : André CORZANI, délégué à l’Aménagement
  • 3ème vice-présidente : Marie-José AMAH, déléguée à la Protection de l’enfance et à la Famille
  • 4ème vice-président : Antony CAPS, délégué à l’Attractivité
  • 5ème vice-présidente : Rosemary LUPO, déléguée à la Prévention, à la PMI et à la Santé
  • 6ème vice-président : Jacky ZANARDO, délégué à la Jeunesse et à l’Education
  • 7ème vice-présidente : Audrey BARDOT, déléguée aux Infrastructures et aux mobilités
  • 8ème vice-président : Pascal SCHNEIDER, délégué aux Finances
  • 9ème vice-présidente : Silvana SILVANI, déléguée à l’Insertion
  • 10ème vice-président : Sylvain MARIETTE, délégué à la Transition écologique et à la participation citoyenne
  • 11ème vice-présidente : Michèle PILOT, déléguée aux Ressources Humaines
  • 12ème vice-président : Vincent HAMEN, déléguée au Transfrontalier et aux Relations internationales
  • 13ème vice-présidente : Sylvie CRUNCHANT-DUVAL, délégué à la Culture et à l’Enseignement Supérieur
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections